Trou de la sécu : les consultations n'augmenteront pas

Publié par le 28 septembre 2010 Trou de la sécu : les consultations n'augmenteront pas

En fin d'après-midi, la Commission des comptes de la Sécurité sociale (CCSS) dévoilera les nouvelles prévisions pour les différentes branches du régime général (vieillesse, maladie, accidents du travail, famille), régime qui concerne les salariés du privé.

Initialement évalué à près de 27 milliards d'euros avant l'été, le déficit 2010 du régime général devrait finalement être un peu moins lourd, 23,2 milliards d'euros, ce qui reste un record, grâce notamment à une embellie de l'emploi, indique le quotidien Les Échos dans son édition du jour.

Garrotter l'hémorragie

Les mesures qui seront annoncées ce mardi dans le Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) concerneront surtout la branche maladie, la plus déficitaire. «Notre objectif pour l'année prochaine, c'est de garrotter l'hémorragie et d'être en dessous si possible du niveau de 2010 », a affirmé le ministre du Budget, François Baroin.

Les Echos évoquent un plan d'économies de 2,5 milliards, soit un taux ambitieux d'évolution des dépenses à +2,9 %, alors que le rythme annuel ces dernières années s'est établi entre +3 % et +4 %.

Baisse de remboursement de certains médicaments

Si les mesures pour atteindre un tel objectif n'ont pas encore été dévoilées, Les Echos évoquent la baisse des remboursements de certains médicaments (de 35 % à 30 %), et l'augmentation du ticket modérateur dans les hôpitaux. En revanche, il n'y aurait pas d'augmentation du ticket modérateur pour les soins médicaux (consultations de médecins, analyses médicales, kiné...).

Malgré tout, en réponse à ces mesures hypothétiques, les mutuelles santé, qui complètent les remboursements de l'a