Un appareil anti-infarctus, bientôt sur le marché français

Publié par le 20 avril 2012 Un appareil anti-infarctus, bientôt sur le marché français

Autorisé à la mise sur le marché européen en 2010, l'appareil médical d'AngelMed (société médicale américaine) installé en dessous de la clavicule, permet de détecter une activité coronaire anormale. Il avertira principalement en cas de risque d'obstruction d'une artère principale par un bip sonore et une vibration. Ce dispositif devrait ainsi prévenir lors des crise cardiaques « silencieuses » (sans douleur thoracique), les patients ne reconnaissant pas forcément les symptômes comme les nausées ou les sueurs.

Chaque minute compte

Le docteur californien Robert Wlodarczyk, responsable des essais cliniques, explique que les risques de mourir augmentent de 7,5 % toutes les 30 minutes en cas d'imminence de crise cardiaque. Par ce dispositif, il espère ainsi sauver entre 25 % et 30 % des victimes d'infarctus. En les avertissant plus tôt du risque d'une crise cardiaque, le cardiologue veut leur permettre de se rendre plus rapidement à l'hôpital. En France, 120.000 personnes sont atteints d'un infarctus dont 10 % succombent dans l'heure qui suit.
<