Un traitement pour stopper le vieillissement : bientôt une réalité ?

Publié par le 30 mars 2017

Rajeunir ou du moins stopper le vieillissement, nombreux sont ceux et celles qui en rêvent sans pour autant l'espérer. Ce qui était jusqu'à présent inimaginable pourrait devenir une réalité après la découverte d'une équipe de chercheurs internationaux.

Un traitement pour stopper le vieillissement : bientôt une réalité ?

Les résultats de l'étude qui viennent d'être publiés dans la revue Science font état d'une avancée majeure en matière de traitement du vieillissement. Le traitement appliqué pour l'instant à des souris a permis de réparer l'ADN endommagé par le vieillissement et les radiations du soleil. Après une semaine de traitement, les cellules des vieilles souris étaient ainsi identiques à celles des jeunes animaux.
Ces recherches sont financées par la NASA qui souhaite apporter une réponse au vieillissement prématuré des astronautes. Cette accélération est due aux radiations cosmiques ainsi qu'aux effets de l'apesanteur sur les muscles. Les futures missions sur Mars sont appelées à durer plusieurs mois, ce qui exposera les astronautes aux risques liés à un vieillissement précoce.

Cliquez ici pour comparer les assurances santé

Le traitement pourrait également se révéler efficace pour les enfants ayant guéri d'un cancer. Pour 96 % d'entre eux, ce sont des maladies chroniques telles que le diabète ou l'Alzheimer qui apparaissent avant qu'ils n'atteignent 45 ans. En retardant le vieillissement, le médicament « anti-âge » limitera une partie des inconvénients associés à ces maladies.
Les chercheurs se montrent particulièrement optimistes avec les premiers tests sur des êtres humains dans les trois mois à venir. Dans l'hypothèse espérée de résultats probants, la finalisation du traitement demandera entre 3 et 5 ans. En cas de succès, cette avancée médicale serait une forme de révolution portant sur des aspects variés.
Une vision plus ou moins humoristique est la résolution des problèmes de financement des retraites. Travailler jusqu'à 75 ans et plus deviendrait une normalité en parallèle d'une espérance de vie en forte hausse.