Ventes en chute libre des pilules de 3ème génération

Publié par le 30 avril 2013

D'après les derniers chiffres de l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament), les ventes de pilules contraceptives de 3ème et 4ème générations sont en chute libre depuis début 2013.

Les pilules de 3ème et 4ème génération ne représentent plus que 32% de l'ensemble des ventes de pilules. Les chiffres publiés par l'ANSM ne s'y trompent pas : ces pilules sont boudées par les professionnels de la santé et par les consommatrices. Retour sur les raisons de ce déclin :

Les pilules contraceptives de 3ème et 4ème génération ont été pointées du doigt récemment, accusées d'augmenter les risques de thrombose chez leur consommatrices. L'assurance maladie a alors décidé de ne plus rembourser ses pilules depuis le 31 mars 2013, et a demandé aux médecins de ne plus les prescrire systématiquement, et de favoriser les anciennes générations de pilules.

Diane35 la plus touchée

La pilule Diane 35 est un anti acnéique qui a longtemps été prescrite par les médecins comme pilule contraceptive. Après le scandale autour de cette pilule qui serait à l'origine de plusieurs décès en France, ses ventes ont chuté de plus de 75% en mars 2013. Cette pilule sera par ailleurs retirée complètement du marché par l'ANSM à partir du 21 mai prochain, jugée trop dangereuse pour la santé.