Leucose du chat : mieux la comprendre pour mieux la combattre

Publié par , le . Temps de lecture : 4 minutes.

La leucose du chat est une maladie virale qui affecte le système immunitaire de votre compagnon. Malheureusement, il n’existe que des traitements palliatifs pour apaiser les symptômes. Pour prévenir cette maladie, la vaccination est une bonne solution. Hyperassur fait le point sur les remboursements de la leucose par la mutuelle chat.

J’assure mon chat


Leucose du chat : c’est quoi, comment la détecter ?

Communément appelé « leucose du chat », le virus de la leucose féline (FeLV) est un rétrovirus qui vient se fixer sur les cellules et les fait dégénérer progressivement. Le virus se contracte par contact direct avec un sujet contaminé : il ne supporte pas de rester à l’air libre.
La période d’incubation peut aller de quelques semaines à une vie entière.

Cependant lorsqu’un chat a contracté le FeLV, le virus ne le quitte jamais même en cas de guérison totale. L’infection démarre par la bouche, le larynx, puis progresse lentement vers la moelle épinière et les organes. Gagnant peu à peu tout le corps du chat, tumeurs et lymphomes se développent.

Le système immunitaire du chat est alors totalement affecté et l’animal ne peut plus se défendre.
Privé de ses globules blancs, le chat devient sujet à plusieurs maladies :

Une infection aux multiples visages

L’infection avortée

Le système immunitaire du chat est étonnamment efficace et parvient à contenir l’infection. L’animal est d’abord contaminé par le virus dans sa zone ORL. Virus faible ou système immunitaire puissant, le virus ne réussit pas à passer cette barrière et est éradiqué avant d’avoir entamé sa progression vers les organes.

L’infection régressive

Le virus dépasse la sphère ORL et va se loger dans la moelle épinière. Au lieu de se développer, il stagne, attaqué par les globules blancs, et finit par disparaître après quelques mois. Le chat redevient sérodiagnostic négatif mais reste porteur de la maladie. Il n’est pas contagieux mais il transmet le gène de la maladie lorsqu’il se reproduit.

L’infection progressive

Une fois le virus de la leucose féline introduit, le chat faiblit et ne peut plus lutter. Il contracte de nombreuses maladies liées à l’immunodéficience du FeLV et finit par décéder dans les 3 ans qui suivent sa contamination. Des troubles digestifs et neurologiques surviennent, ainsi que des déformations osseuses.

L’infection focale ou atypique

Elles sont assez rares. Le chat est infecté puis contient la maladie. Toutefois, à la différence de l’infection avortée, il n’évacue pas le virus. Le FeLV reste contenu dans quelques organes et devient une atteinte chronique. Parfois positif, parfois négatif, le sujet peut voir son état dégénérer à tout moment.

Prévention et traitements contre la leucose

Les traitements de la leucose féline ne sont pas curatifs mais seulement palliatifs. Ils ont pour but de soulager le chat de ses symptômes .. La plupart du temps il s’agit de chimiothérapies auxquelles les chats réagissent plus ou moins bien. Mais il faut surtout garder l’animal à l’intérieur, tout d’abord pour qu’il n’infecte pas d’autres chats des alentours, aussi pour lui éviter de contracter une maladie que son système immunitaire ne pourrait pas traiter.

Une vaccination efficace

C’est parce que le pronostic d’une leucose féline est souvent pessimiste qu’il faut agir en préventif.
Il existe un vaccin efficace à 100% qui permet de contenir la maladie. Il est seulement soumis à un test pour vérifier que votre chat n’est encore jamais entré en contact avec la maladie.

Vous pouvez démarrer la vaccination à 8 semaines, cela reste possible durant toute la vie du chat.
Le vaccin doit être réalisé en deux injections à 3 semaines d’intervalle .. puis faire l’objet d’un rappel tous les ans.

Il faut préciser que la leucose du chat n’est transmissible ni à l’homme ni au chien.
Souvent comparée au sida des chats parce qu’elle induit une immunodéficience, elle s’en distingue par le « virus responsable » .. La leucose est causée par le FeLV tandis que le sida du chat a pour responsable le FIV. Ce sont en revanche tous deux des rétrovirus.

Conseil de Hyperassur : souscrire une assurance chat

Pour soigner la leucose du chat, les traitements sont lourds et coûteux :

Mais sachez qu’ils peuvent être pris en charge, totalement ou partiellement en fonction des contrats, par une assurance chat.

Je réduis mes frais vétérinaires

 

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.

Suivez-nous