Assurance auto : Le bonus-malus écologique, victime de son succès

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

L’état encourage l’achat de véhicule propre en offrant un bonus à l’achat d’un véhicule respectant les normes écologiques ou en rajoutant un malus à l’achat d’un véhicule polluant.

Le marché de l’automobile devient de plus en plus propre mais les critères d’attribution du bonus-malus n’ont pas évolués depuis 2008 et le dispositif coûte aujourd’hui trop cher à l’état. Les paramètres vont donc être durcis pour rétablir l’équilibre financier du dispositif.

Le montant maximum du malus passera de 6000 euros à 8000 euros et sera déclenché par un taux d’émission de CO2 inférieur. Le bonus, qui était une réelle motivation à l’achat de véhicules électriques ou hybrides, sera réduit et limité seulement aux véhicules les plus propres. Le bonus-malus est un critère important dans son budget auto.

Cette réforme illustre bien l’évolution d’un marché de l’automobile plus propre et plus respectueux de l’environnement et peut donc être considérée comme la preuve du succès du bonus-malus écologique.

Laurence est une journaliste expérimentée, particulièrement pointue dans tous les sujets de consommation et de droit pratique. Elle est notamment l’auteure de titres de référence L’Assurance pour les Nuls, Créer sa boîte pour les Nuls, Préparer sa retraite pour les Nuls (Editions First).

Suivez-nous