F1 – Grand Prix d’Abu Dhabi – Lewis Hamilton (Mercedes) sur le toit du monde 6 ans après

Publié par , le . Temps de lecture : 2 minutes.

« Il a tout à perdre, et moi tout à gagner. J’espère qu’il sent cette pression ». Nico Rosberg avait annoncé la couleur avant ce dernier grand prix de la saison, décisif pour l’attribution du titre. Pourtant après un départ raté, c’est son coéquipier Lewis Hamilton qui s’empare de la première place pour ne plus jamais la quitter. Pas le plus rapide sur la piste, le britannique s’impose avec autorité malgré une légère pression d’un Felipe Massa (Williams) en grande forme sur cette course et plus généralement sur cette fin de saison.
Nico Rosberg, de son coté, termine la saison sur une mauvaise note avec une panne d’accélérateur au 43e tour qui le contraint à une 14e place à l’arrivée. Dommage car il avait autant de chances que Hamilton d’être titré lors de cet ultime duel. Saluons au passage la combativité et le suspense offerts par les deux pilotes Mercedes ainsi que l’absence de consignes de la part de l’écurie à l’étoile.
A l’arrivé, le podium est complété par les Williams de Felipe Massa et Valtteri Bottas. Ces derniers n’ont pas pu contrecarrer les plans d’Hamilton, déterminé à ajouter un second titre à son palmarès.
Déjà champion des constructeurs depuis le Grand prix de Russie, Mercedes enregistre sa 16e victoire de la saison et bat ainsi le record du nombre de victoires dans une saison.

La saison ratée de Alonso, Vettel et Grosjean
Ils avaient surement hâte de terminer la saison. Sébastian Vettel et Fernando Alonso, 6 titres à eux deux, ont vécu une saison délicate au volant de leur monoplace. L’Allemand de chez Red Bull finit à la 8ème place tandis que l’Espagnol de chez Ferrari se retrouve à la 9ème place. La saison prochaine, ils auront peut-être l’opportunité de revenir au meilleur niveau en changeant de voiture, une Ferrari pour Vettel, une McLaren pour Alonso (à confirmer). Autre grand déçu de la saison, notre pilote partenaire, Romain Grosjean qui n’a jamais réussi à trouver les bons réglages de sa Lotus à moteur Renault. A Abu Dhabi, il termine 13ème dans la lignée d’une saison décevante (seulement 8 points). L’an prochain, il aura à cœur de revenir parmi les tops pilotes grâce à une Lotus animée par le moteur Mercedes champion du monde.
La saison se termine aussi dans l’incertitude, celle qui pèse sur l’état de santé du Français Jules Bianchi. Rapatrié cette semaine en France, deux mois après son grave accident au Japon, le pilote originaire de Nice est encore inconscient.

Laurence est une journaliste expérimentée, particulièrement pointue dans tous les sujets de consommation et de droit pratique. Elle est notamment l’auteure de titres de référence L’Assurance pour les Nuls, Créer sa boîte pour les Nuls, Préparer sa retraite pour les Nuls (Editions First).

Suivez-nous