Fraude à l’assurance : la Saint Sylvestre comme alibi idéal

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

1 voiture sur 5 volontairement incendiée

Les assureurs, méfiants et dubitatifs, estiment que 1 véhicule sur 5 aurait été brûlé volontairement par son propriétaire. La Saint Sylvestre est la nuit durant laquelle le plus grand nombre de voiture part en fumée. C’est l’occasion idéale pour tenter une fraude à l’assurance qui passera inaperçue ! Mais les assureurs auto ne sont pas dupes : ils sont formés ou font appel à un expert en automobiles pour détecter les traces d’incendie volontaire.

Fraude à l’assurance : un stratagème bien pensé

Mathieu Bébéar, directeur général adjoint d’AXA Particuliers et Professionnels explique « qu’une part significative des véhicules incendiés (…) sont des véhicules plus anciens que la moyenne du parc automobile, qui n’ont pas de garantie incendie souscrite auprès d’un assureur ». Sachez que les incendies provenant d’acte criminel sont indemnisés par un fond public en cas de non-assurance ou lorsque le propriétaire a souscrit une formule au tiers. Ainsi, la victime de l’incendie pourra se voir indemnisée par la Commission d’indemnisation des victimes d’infractions de la valeur argus de sa voiture si elle répond à tous les critères d’admissions. Attention néanmoins, les personnes tentant de frauder sur leur assurance automobile sont passibles de condamnations pénales plutôt sévères !

Laurence est une journaliste expérimentée, particulièrement pointue dans tous les sujets de consommation et de droit pratique. Elle est notamment l’auteure de titres de référence L’Assurance pour les Nuls, Créer sa boîte pour les Nuls, Préparer sa retraite pour les Nuls (Editions First).

Suivez-nous