Il y a danger dans les tunnels

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Des normes de sécurité non respectés

L’enquête révèle cependant que les équipements ne sont justement pas aux normes règlementaires et dévoile des problèmes de fonctionnement et de mauvais entretient. Un tunnel sur 5 possède des sorties impraticables, et sur les sorties praticables, il est courant qu’il n’y ai absolument aucun système d’éclairage, ce qui transforme la sortie en un exercice périlleux. Bien souvent, les bornes SOS sont muettes, et dans un tunnel sur 3, les trottoirs sont insuffisants pour garantir la sécurité des piétons.

Des mesures en place

Malgré un tour de situation plutôt négatif, des mesures sont tout de même en place pour améliorer la sécurité des utilisateurs des tunnels. Avec l’objectif de garantir la sécurité, on trouve dans les tunnels des caméras avec détection automatique d’accidents, des capteurs de chaleur, des opacimètres qui détectent l’élévation de fumée, de bornes d’appel à distance régulière et de larges portes vertes livrant l’accès à des issues de secours.

La sécurité routière est encore fragile dans les tunnels mais de nombreux moyens sont investis en terme d’équipement et de maintenance pour les rendre le plus sécurisés possible.

Laurence est une journaliste expérimentée, particulièrement pointue dans tous les sujets de consommation et de droit pratique. Elle est notamment l’auteure de titres de référence L’Assurance pour les Nuls, Créer sa boîte pour les Nuls, Préparer sa retraite pour les Nuls (Editions First).

Suivez-nous