La désertification des stations-services menace 4 millions de Français

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Selon la fédération nationale de l’artisanat automobile (Fnaa), actuellement 300 000 personnes n’ont pas accès à une station-service à moins de 10 minutes en voiture de chez eux. Si les fermetures continuent, 3,6 millions d’automobilistes supplémentaires seront également menacés.

Déjà, environ un quart de la population française doit parcourir plus de 5km pour avoir accès à une pompe à essence. Dans 38 départements, les conducteurs doivent rouler entre 15 et 38 minutes pour trouver une seconde station-service. L’administration de l’aménagement du territoire a recensé 871 stations dont la disparition menacerait les automobilistes mais aussi les entreprises et les services publics. Sur ces 871 stations, 72% sont des petites stations fragilisés par la situation économique.

Ce risque de désertification ne se limite pas aux zones rurales, mais s’étend jusqu’à la capitale. A Paris et dans la petite couronne, il ne subsisterait que 39 stations-services en 2020 selon la Fnaa, contre 122 actuellement et 137 en 2010. Ces stations devront vivre sous le joug de nouvelles normes environnementales coûteuses et contraignantes avant le 1er janvier 2014, et plus de 1 600 d’entre elles devront fermer par manque de moyens pour financer les travaux. Déjà en 2012, la France ne comptait plus que 12 300 stations-services (60% dans les hypermarchés) contre 47 500 en 1975.

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.

Suivez-nous