L’appel d’urgence européen eCall confirmé pour 2018

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

En 2018, les voitures neuves et les petits utilitaires seront équipés d’un système d’alerte automatique des services d’urgence appelé « eCall ». Un bouton rouge qui permettra en cas d’accident de vous mettre en relation avec le numéro d’urgence européen, le 112. 

Grace aux technologies de communication mobile, les secours recevront les données afin d’évaluer la gravité de l’accident et le type d’intervention à mettre en place. En plus de savoir le nombre de passagers, le 112 pourra connaitre la catégorie du véhicule, sa localisation et le type de carburant utilisé.
Une avancée pour la Sécurité Routière puisque cette alerte précoce fait gagner de 40 à 50% de temps dans le délai d’intervention des secours. L’an dernier, plus de 25 000 personnes sont mortes sur les routes en Europe 

 
Des questions de respect de la vie privée
Le dispositif eCall transmet des données indispensables aux secours. Un système face auquel de nombreux eurodéputés affichent un certain scepticisme.
Selon ses défenseurs, le dispositif «garantit totalement le droit au respect de la vie privée et la protection des données à caractère personnel», a fait valoir la rapporteur du texte, Olga Sehnalova. Strasbourg a d’ailleurs fixé des garanties concernant les données personnelles. Celles-ci ne pourront être utilisées que pour les situations d’urgence, puis elles seront effacées.
Pourtant, des voix s’élèvent pour souhaiter que l’eCall reste facultatif et que sa mise en service soit commandée par le conducteur.

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.

Suivez-nous