Le radar piéton, premiers tests à Lyon

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Développé par la société lyonnaise AFS2R, le radar piéton va être mis en service d’ici un à deux mois dans les environs de l’aéroport Lyon-Saint-Exupéry
(source Autoplus). D’après un responsable d’AFS2R, plusieurs villes seraient intéressées par ce radar, mais sans pour autant préciser lesquelles.
Ce dispositif associe une caméra et un système de lecture des plaques d’immatriculation. Il se déclenche lorsqu’un véhicule coupe la route à un piéton engagé sur le passage dédié. Comme pour les infractions de vitesse, les données sont ensuite transmises au Centre national de Traitement des infractions routières situé à Rennes.
Une fois l’infraction humainement constatée, le conducteur fautif est passible d’une amende de 135 € et du retrait de 4 points sur son permis de conduire.

À l’avenir, ce radar pourrait être en mesure de relever deux infractions : le non-respect du piéton engagé sur un passage réservé, mais aussi l’absence
d’arrêt à un stop.
Il y a fort à parier que le radar piéton pourra être couplé à ceux chargés de surveiller les feux rouges.
Le dispositif « Stop brûlé » ne sera toutefois pas implanté dans le radar expérimental situé à Lyon. Il pourra par contre être activé au besoin pour les futures installations.
Aucune modification n’est nécessaire au niveau du revêtement de la route, les deux caméras (chacune surveille une moitié du passage piéton) étant simplement montées sur un mât télescopique.

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.

Suivez-nous