Les fraudes à l’assurance en hausse

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Les fraudes se matérialisent de plusieurs façons : fausse déclaration à la souscription, faux sinistre, exagération de sinistre…elles représentent aujourd’hui entre 4 et 8% des primes qu’encaissent les assureurs, mais surtout 15% des sommes payés par ces derniers à leurs clients.
La fraude a toujours existé dans le milieu de l’assurance, et elle est aujourd’hui plus facilement discernable. Cela explique en partie l’augmentation observée, mais ce n’est pas la seule et unique raison. La crise économique a aussi sa part de responsabilité : les besoins financiers plus importants pour les consommateurs expliqueraient leur volonté de frauder.
Les 170 millions représenteraient finalement une petite part du cout réel de ces fraudes. L’Alfa estime à 2,5 milliards le cout total de ces délits sur l’ensemble de l’assurance dommages. Là où le bât blesse, c’est que ce sont les assurés honnêtes qui payent la facture. En effet, ces pertes entrainent une hausse du cout de revient des contrats d’assurance, et automatiquement, les cotisations à verser sont augmentées.

Pour réaliser de réelles économies, il existe un moyen plus fin que la fraude. Utilisez plutôt un comparateur d’assurance pour trouver une assurance auto pas cher par exemple !

Laurence est une journaliste expérimentée, particulièrement pointue dans tous les sujets de consommation et de droit pratique. Elle est notamment l’auteure de titres de référence L’Assurance pour les Nuls, Créer sa boîte pour les Nuls, Préparer sa retraite pour les Nuls (Editions First).

Suivez-nous