Les voitures électriques sont-elles vraiment plus écologiques ?

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Des performances écologiques inégales selon l’origine de l’électricité

En France, la voiture électrique devient plus écologique que la voiture à moteur thermique à partir de 50 000 kilomètres. Il est vrai que la fabrication de ces voitures coûte plus chère en CO2 à cause notamment des matériaux pour la construction de la batterie. Cependant, la voiture rattrape son retard grâce à une électricité principalement nucléaire. A cause de sa production d’électricité en majorité par charbon, le seuil de rentabilité ne sera atteint qu’à 100 000 kilomètres en Allemagne et souvent jamais atteint dans la plupart des autres pays.

L’équation globale

Pour beaucoup de pays où la majorité de la production d’électricité se fait grâce à l’exploitation du charbon, la production et utilisation de la voiture électrique sera plus émettrice en CO2 que la voiture classique, notamment aux Etats Unis, le premier marché pour la voiture électrique au monde ou en Chine, premier marché automobile mondial. En France, le calcul reste intéressant. Une voiture électrique produit sur l’ensemble de son utilisation 10 tonnes de CO2, par rapport au 22 tonnes d’une voiture Diesel et 27 tonnes d’une essence.

Quel que soit son taux d’émission de CO2 à la production, la voiture électrique reste plus propre à l’utilisation et lutte contre la pollution locale.

Laurence est une journaliste expérimentée, particulièrement pointue dans tous les sujets de consommation et de droit pratique. Elle est notamment l’auteure de titres de référence L’Assurance pour les Nuls, Créer sa boîte pour les Nuls, Préparer sa retraite pour les Nuls (Editions First).

Suivez-nous