Mondial de l’automobile 2018 : plus court et avec des motos !

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Après une édition 2016 décevante, le Mondial de l’automobile de Paris annonce une refonte complète de son programme pour 2018. L’événement majeur de la Porte de Versailles sera plus court, ouvrira davantage le soir mais offrira surtout plus de diversité avec un espace dédié aux supercars et même le retour des deux-roues.

Qualifiée d’édition de la « tristesse » par la presse spécialisée, le Mondial de l’Automobile 2016 a vu sa fréquentation baisser (1,07 million contre 1,25 millions en 2014) et des marques majeures (Ford, Volvo, Mazda) avaient même choisi de ne pas venir. Ces dernières mettaient notamment en cause le coût très élevé des emplacements.
L’organisation a semble-t-il réagi en annonçant ces derniers jours une toute nouvelle formule pour la prochaine édition qui aura lieu du 4 au 14 octobre 2018. Elle se tiendra donc sur 11 jours au lieu de 16 auparavant, un salon raccourci en temps et avec des espaces plus modestes de façon à faire baisser les prix.

En contrepartie, les portes resteront ouvertes six soirs contre deux auparavant, des nocturnes qui devraient permettre de faire revenir le public parisien. Il bénéficiera notamment de tarifs réduits en fin de journée tandis que le billet d’entrée à la journée, lui, demeure à 16 €.

Un salon enfin adapté aux nouveautés du monde de l’automobile

Mais l’opération n’est pas seulement cosmétique, on remarquera entre autres le nouveau logo sur fond noir, l’organisation annonce vouloir « créer à nouveau l’événement ». C’est pourquoi aux côtés du salon dédié à l’automobile, on pourra découvrir un espace réservé à l’innovation technologique et un autre aux nouveaux usages de la mobilité et à ses acteurs.

Le Hall 1 accueillera aussi pour la première fois un espace spécial « supercars ». Face à l’absence en 2016 de nombreuses marques de prestige (Aston martin, Bugatti, Rolls, McLaren, Lotus, Lamborghini), le Mondial Paris Motor Show (c’est son nouveau nom !) souhaite faire rêver à nouveau et pourquoi pas attirer plus de constructeurs exotiques, type Pagani ou Koenigsegg, qui privilégient généralement Genève.
Enfin la dernière nouveauté de taille, après 24 ans de séparation, le retour du salon de la moto rebaptisé Mondial de la moto. L’idée étant d’attirer un nouveau public mais aussi de rester au-dessus du seuil du million de visiteurs.

 

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.

Suivez-nous