1 usager sur 2 appréhende de traverser un passage pour piétons

Publié par , le . Temps de lecture : 2 minutes.

Camions, voitures, deux-roues motorisés, cyclistes et piétons doivent partager ce même espace qu’est la route. Le récent sondage réalisé par Opinionway met en lumière l’inquiétude de nombreux usagers de la route.

La voiture considérée comme le moyen de transport le plus sûr

Toutes catégories confondues, 65 des usagers de la route considèrent qu’il est plus sûr de circuler à la campagne qu’en ville. Pour plus d’un Français sur deux (53%), la voiture constitue le moyen de transport favori. Ils sont 24 % à se déplacer fréquemment à pied et 16 % en utilisant les transports en commun.

Voiture et transport en commun sont les moyens de transport les plus sûrs en ville avec respectivement 83 et 82 % des sondés. Les piétons se sentant en sécurité sont 76 %.
L’impression de sécurité sur la route est nettement moindre pour les utilisateurs de deux-roues avec 68 % pour les pilotes de deux-roues motorisés et 63 % pour les cyclistes.

Partager la route : une notion restant à définir

Bien que partager la route soit une nécessité, quelle que soit le type de moyen de transport, la perception de ce partage est différente suivant son appartenance à l’une ou l’autre des catégories.
Catégorie la plus efficacement protégée, c’est l’automobiliste qui déclare facile de partager les voies de circulation. Ils sont ainsi 64 % à juger que la cohabitation avec les autres catégories ne pose pas de problèmes majeurs, se sentant eux-mêmes à l’abri.
Les automobilistes ne sont par contre que 29 % à trouver aisé de partager la route avec les piétons, 18 % avec les cyclistes et seulement 13 % avec les deux-roues motorisés.

Téléphone et passages pour piétons

Pour 74 % des usagers de la route, le premier danger est lié à l’utilisation du téléphone au volant. L’utilisation exagérée du téléphone portable est également reprochée aux piétons (53%) qui ne font plus attention aux autres usagers. Le non-respect de la signalisation par 68 % des conducteurs et 59 % des piétons figure parmi les dangers fréquemment cités.
Alors que les passages pour piétons sont conçus comme un espace de protégé, 56 % des usagers de ces aménagements disent éprouver une certaine appréhension. Ce sentiment est également partagé par la moitié des automobilistes.

La prévention pour un réel partage

Ce sondage souligne le long chemin restant à parcourir pour que la notion de partage de la route devienne une réalité. Si les contraventions sont une manière de faire entrer ce partage dans les mœurs des usagers, la prévention et la sensibilisation demeurent les moyens les plus efficaces à long terme. Pouvoirs publics, associations et assureurs mènent des campagnes régulières avec pour finalité une cohabitation harmonieuse sur les voies de circulation.

Olivier c’est un peu le « Monsieur technique » de la rédaction. Tous les objets roulants (les non roulants aussi !) n’ont aucun secret pour lui. Quand il s’agit d’expliquer pourquoi un contrat ou une garantie convient le mieux à tel ou tel véhicule, c’est à lui qu’on fait appel. Il est aussi une référence de la protection de votre habitation.

Suivez-nous