Le permis de conduire n’est plus une priorité pour les jeunes

Publié par , le . Temps de lecture : 2 minutes.

Réalisée pour Osactu et Point S, l’étude de l’Institut de sondage Opinionway montre que les jeunes de 18 à 24 ans n’ont plus le même rapport vis à vis du permis de conduire. Si pour certains cela reste un passage indispensable, c’est loin d’être une priorité pour les autres.

L’obtention du permis de conduire ne serait plus une priorité pour les jeunes. En effet, selon l’enquête réalisée par Opinionway, 60% des 18-24 ans ont le permis aujourd’hui, c’est 5% de moins qu’il y a 4 ans. Plusieurs raisons permettent d’expliquer cela même s’il s’agit d’abord d’une différence entre régions.

En ville, où les transports en commun sont plus développés, les jeunes n’ont pas forcément besoin de passer leur permis. D’ailleurs, moins d’un jeune parisien sur deux possède le permis de conduire (43%). En revanche, dans les zones rurales, ils sont 8 sur 10 (77%) à l’avoir puisqu’il s’agit presque d’une obligation pour pouvoir se déplacer facilement.

Le permis de conduire coûte en moyenne 1781 euros

Mais l’utilité n’est pas la première raison citée par les sondés qui n’ont pas le permis. Près de la moitié d’entre eux avancent des raisons financières, il faut dire que selon l’UFC Que Choisir, le prix moyen du permis de conduire est de 1781 euros. Un budget conséquent, particulièrement si l’étudiant ne bénéficie d’aucune aide financière. De plus, 36% ont d’autres priorités (stages, études, emploi) ou n’ont tout simplement pas le temps de le passer (21%). Enfin, pour une minorité de 16%, c’est la peur de l’échec à l’examen qui freine leur envie de s’inscrire à l’auto-école.

Si la peur de l’échec ou le manque de temps ne peuvent être résolus que par les personnes concernées, il est tout de même possible de passer son permis pour un prix raisonnable. Parmi les solutions, les auto-écoles en ligne qui se développent. Elles fonctionnent sur le même principe que les auto-écoles classiques, sauf que l’entraînement au code de la route se fait à domicile grâce à son ordinateur, sa tablette ou son smartphone.

Pour la pratique, ce sont des moniteurs agréés (embauchés en freelance par l’auto-école) qui enseignent la conduite aux élèves. Les inscriptions aux examens ainsi que le suivi des futurs conducteurs sont gérés en ligne par l’auto-école.

Olivier c’est un peu le « Monsieur technique » de la rédaction. Tous les objets roulants (les non roulants aussi !) n’ont aucun secret pour lui. Quand il s’agit d’expliquer pourquoi un contrat ou une garantie convient le mieux à tel ou tel véhicule, c’est à lui qu’on fait appel. Il est aussi une référence de la protection de votre habitation.

Suivez-nous