Réforme du permis de conduire : une progression des délais d’attente

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Certaines régions de France affichent des reculs plus importants que la moyenne nationale, notamment la région Ile-de-France où le nombre d’attente a reculé de 38,4 %. C’est aussi le cas en Seine-et-Marne (45 %) ainsi que dans l’Essonne (41,7 %). La réforme du permis de conduire a connu plusieurs volets importants, et va se poursuivre.
Depuis une année, des agents publics renforcent les rangs des inspecteurs, et l’épreuve théorique a été réduite de 35 à 32 minutes, permettant de faire passer 13 examens quotidiens au lieu de 12 (soit 117’500 places annuelles en supplément).
Une mesure supplémentaire pour atteindre l’objectif final du gouvernement, qui est de réduire à 45 jours d’attente d’ici 2017.

Autres changements, la délégation de la surveillance de l’examen du Code de la route auprès d’organismes privés et agréés. Enfin, il y a désormais la possibilité de passer son permis en ayant moins à débourser. Pour cela, il suffit de s’inscrire au permis pour BVA (boîte de vitesse automatique), qui en plus d’être moins cher permet de passer son permis plus rapidement. Un atout à la fois pour les auto-écoles mais aussi pour les candidats plus stressés que la moyenne, qui peuvent ainsi prendre plus de temps pour les notions de sécurité et de manœuvres (au lieu de la maîtrise des éléments mécaniques).
Pour ce permis, le nombre d’heures obligatoires passe de 20 à 13 heures. Et les élèves qui veulent par la suite s’adapter aux boîtes manuelles, il existera une formation de 7 heures sans examen, dans une auto-école (après 6 mois de conduite BVA).

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.

Suivez-nous