Sécurité routière : se disputer ou conduire, il faut choisir

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Se disputer avec sa compagne ou son compagnon alors que l’on est en train de conduire est aussi dangereux que de conduire sous l’emprise de l’alcool, révèle une enquête pour une compagnie d’assurance auto.

Ainsi, l’étude aurait démontré que conduire après une dispute, et à plus forte raison pendant que l’on est en train de conduire, donne lieu à une multiplication par deux du risque d’accident. Dernier exemple en date : le célèbre golfeur Tiger Woods, ayant eu un accident avec son véhicule quelques minutes seulement après s’être disputé avec sa femme.

« Une situation émotionnelle peut être fatale sur la route », indique le porte-parole de la compagnie d’assurance auto, « après une grosse dispute, la concentration diminue, ce qui influence le comportement sur la route. Les automobilistes devraient dans ce cas attendre au minimum une heure afin de se calmer avant de reprendre le volant. Il n’y a que de cette manière que le stress physique et émotionnel peut diminuer et que la concentration peut être réanimée. »

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.

Suivez-nous