Tarifs assurance auto 2018  : pourquoi (encore) une hausse ?

Publié par , le . Temps de lecture : 2 minutes.

Début octobre, le cabinet Fact & Figures prédisait une hausse sensible des primes d’assurance auto et habitation en 2018. La Maif, quatrième assureur de France et traditionnellement le premier à communiquer sur ses tarifs, vient en partie confirmer ces prédictions en annonçant +2 % en auto et +1,2 % en multirisques habitation. Explications.

Comme en 2017, les assurances vont augmenter en 2018

C’est un peu le passage obligé (et souvent douloureux !) chaque année, les assureurs communiquent sur leur politique tarifaire de l’année à venir.
Et sans surprise, en 2018, il faudra s’attendre à des prix en hausse : Fact & Figures table sur une hausse de 2 à 3 % en auto et de 1 à 2 % en habitation, la Maif prévoit de relever ses primes de 2 % en auto et de 1,2 % en habitation.
Bien entendu, tous les assureurs ne vont pas communiquer sur le sujet, certains choisiront de geler leurs tarifs, mais en principe les hausses appliquées par la Maif donnent une idée assez précise de la tendance générale.

Pourquoi ces hausses ?

Pour rappel, après trois années de stagnation en raison de l’entrée en vigueur de la loi Hamon, qui offrait une plus grande mobilité aux assurés et obligeait les compagnies à modérer leurs hausses sous peine de voir leur portefeuille fondre, 2017 marquait le retour des hausses semblables à celles prévues en 2018.
Les raisons invoquées l’an dernier : la hausse de la contribution au fonds d’aide aux victimes du terrorisme décidée par l’Etat sur tous les contrats auto et MRH, les inondations coûteuses de juin 2016 et le coût toujours plus élevé des dommages corporels et matériels en auto.

Pour 2018, nous ne pouvons nous fier pour le moment qu’aux déclarations de la Maif qui avance encore des dommages corporels et matériels en auto de plus en plus onéreux ainsi qu’une recrudescence des petits sinistres en habitation (vols, incendie, dégâts des eaux).

Et comme nous le rappelions l’an dernier, ces hausses ont égalent pour objectif de compenser la faible rentabilité des produits auto et habitation pour lesquels les assureurs sont contraints de multiplier les offres promotionnelles tout au long de l’année pour attirer de nouveaux clients.

Pourquoi ces hausses ne sont pas si graves ?

Parce que ce sont des hausses moyennes. Cela veut dire que tous les assurés n’auront pas à les subir car les compagnies ont tendance à segmenter leur portefeuille en différenciant les « bons profils » et les « profils à risques ».
Les premiers, ceux dont la sinistralité est la plus faible, verront leur prime augmenter de façon moins importante que la moyenne annoncée, voire baisser au gré de leur bonus.
Les autres, dont la sinistralité est la plus forte, auront malheureusement à subir une hausse plus forte que la moyenne.
Ensuite parce que sur une année ces hausses sont assez modestes : 1 % sur une prime auto moyenne de 600 € cela revient à 6 € / 1 % sur une prime habitation moyenne de 263 € cela revient à moins de 3 €.

Enfin, parce que vous n’êtes pas obligé d’accepter ces hausses, c’est d’ailleurs un motif de résiliation pour l’assuré. Avant d’en arriver là mieux vaut discuter avec son assureur qui au titre de votre fidélité peut consentir à un geste commercial.
Bien entendu cela est valable pour les « bons profils » qui sont recherchés par les assureurs, ces derniers n’hésitent d’ailleurs pas à les séduire avec des tarifs très intéressants à la souscription. Voilà pourquoi si vous avez un contrat déjà ancien (plus de 3 ans) il est peut-être intéressant de changer d’assurance pour moins cher car la fidélité ne paie pas et comme dans la téléphonie la prime est réservée aux nouveaux arrivants.
En revanche si vous êtes un « profil à risques », mieux vaut ne pas changer et attendre d’améliorer votre historique car vous pourriez trouver plus cher ailleurs.

 

Olivier c’est un peu le « Monsieur technique » de la rédaction. Tous les objets roulants (les non roulants aussi !) n’ont aucun secret pour lui. Quand il s’agit d’expliquer pourquoi un contrat ou une garantie convient le mieux à tel ou tel véhicule, c’est à lui qu’on fait appel. Il est aussi une référence de la protection de votre habitation.

Suivez-nous