Téléphone au volant : Comment se passer de l’oreillette ?

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Utiliser l’équipement de série du véhicule
Les voitures les plus modernes sont équipées de cette technologie. Connectez votre Smartphone à l’équipement Bluetooth du véhicule et lorsqu’un appel entre, vous pouvez parler librement sans sortir le téléphone du sac à main ou de la poche. Le son passe par les haut-parleurs et la communication est relativement fluide.

Utiliser un kit Bluetooth en accessoire
Parmi les meilleures technologies, vous trouverez le kit Bluetooth. Ce dernier se compose d’une oreillette et d’un appareil clipsable sur le pare-soleil. Il fonctionne sur le même principe que l’équipement Bluetooth intégré à un véhicule. Certains fonctionnent avec la reconnaissance vocale. Téléphoner sans déloger les mains du volant… une technologie révolutionnaire.

S’arrêter ou demander à un passager de prendre l’appel
Si le téléphone sonne ou si vous recevez un SMS, il est recommandé de ne pas se précipiter sur le téléphone. En cas d’urgence, l’interlocuteur laissera un message sur le répondeur. Si toutefois la curiosité prend le dessus, arrêtez-vous sur un parking ou demandez à un passager de répondre à votre place.

Que va devenir le kit mains libres ?
Bien que ce kit fonctionne à partir d’oreillettes, le conducteur doit manipuler son Smartphone pour composer un numéro ou accepter un appel. De ce fait, la loi a décidé de prohiber ce procédé technologique qui nuit à l’attention du conducteur et de la réprimer à hauteur de 200 € et 3 points (sanctions encore à l’étude). Rappelez-vous qu’il suffit de quelques secondes d’inattention pour renverser un piéton sur un passage clouté, griller une priorité ou entrer en collision avec un autre véhicule motorisé ou non. Réservez donc son utilisation à la maison ou au bureau. 

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.

Suivez-nous