TGV : une carte illimitée pour contrer le covoiturage

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

En parallèle à la nouvelle modification des tarifs, la SNCF propose un abonnement à destination des jeunes, la tranche d’âge des 16-27 ans. En s’acquittant d’un montant de 79 euros par mois, ils pourront sur simple présentation de leur carte d’identité prendre place dans les TGV et les Intercity.
Un abonnement à la rentabilité foudroyante : un trajet en TGV coûte en moyenne 48 euros.
De plus, il peut être fait avec un mois d’avance (contre trois auparavant). Quelques conditions doivent toutefois être prises en compte, notamment la réservation obligatoire lors des périodes de pointe (avec 6 trajets réservés au maximum), et la nécessité de s’engager pour 3 mois d’abonnement au minimum.

Reprendre la main face au covoiturage et aux cars

Avec son abonnement « Happy Card », la SNCF tient à reconquérir un public cible très précis, qui est séduit de plus en plus par les solutions de dernière minute et qui veut payer moins cher.
En effet, 80 % des clients des cars Macron sont des anciens voyageurs de la SNCF ou même de Blablacar. Avec 5,2 millions de passagers transportés en 1 année, 25 % d’entre eux prenaient le train auparavant.
En lançant son nouvel abonnement, la SNCF riposte également sur l’argument du prix. Car pour 80 % des clients des cars Macron, c’est le premier élément décisif dans leur choix.

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.

Suivez-nous