Une boite noire dans les voitures

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Boite noire dans la voiture

Le système « road eyes » est composé de plusieurs mini caméras Full HD pour filmer la route, d’un détecteur de chocs et d’un GPS. Le système est installé à la charge de l’assuré à 130 euros pour le modèle simple et pour 280 euros pour le modèle composé de 2 caméras, l’une tourné vers la route et l’autre vers l’habitacle. Selon le type de contrat, l’amortissement de la boite noire se fait en 1 à 3 ans. En cas d’accident, l’assureur possède un témoin fiable pour comprendre l’origine et les causes de l’accident.

Débats sur les libertés individuelles

L’installation d’un système de traçage par les compagnies d’assurance dans le véhicule de ses assurés est loin d’être un phénomène anodin et génère de nombreuses questions sur le respect des libertés individuelles. Les usagers se méfient de ce système qui est ressenti comme une réelle intrusion dans leur vie privé. La plus grande inquiétude des utilisateurs est l’éventualité de contrôles de police basés sur ces données.

Pour préserver le respect des libertés individuelles, un autre modèle de boite noire est en train d’être mis en place. N’enregistrant pas d’image, ce dernier modèle sera chargé d’enregistrer uniquement les données techniques ; vitesse, ceinture, freinage, airbag sur les 45 secondes avant un accident. Des systèmes similaires sont déjà installés dans les voitures aux Etats Unis depuis 2012 et en Russie.

Laurence est une journaliste expérimentée, particulièrement pointue dans tous les sujets de consommation et de droit pratique. Elle est notamment l’auteure de titres de référence L’Assurance pour les Nuls, Créer sa boîte pour les Nuls, Préparer sa retraite pour les Nuls (Editions First).

Suivez-nous