Vignette Crit’Air : plus d’accès à Paris sans elle !

Publié par , le . Temps de lecture : 2 minutes.

Depuis le 1er juillet, le port de la vignette Crit’Air est obligatoire pour circuler à Paris, peu importent les conditions de qualité de l’air, et indépendamment du pays d’immatriculation du véhicule. Cette mesure anticipée depuis le mois de janvier vise à remplacer la circulation alternée en différenciant les familles de véhicules selon six catégories distinctes par rapport au niveau de pollution émise.

Disponible sur le site dédié « certificat-air.gouv.fr », la vignette est désormais obligatoire pour circuler à l’intérieur de Paris ou dans d’autres zones de circulation restreintes à Lille, Lyon ou encore Grenoble. Au prix de 4,18 €, elle doit être placée sur le pare-brise de tous les véhicules, y compris ceux qui polluent le moins. Si elle n’a pas besoin d’être renouvelée, elle doit cependant correspondre à l’immatriculation du véhicule.

Il existe six catégories de vignettes, allant du véhicule avec « zéro émission » jusqu’aux véhicules diesel immatriculés au plus tôt en janvier 1997. En fonction des pics de pollution enregistrés en Ile-de-France, le périmètre d’interdiction change ; les véhicules à la vignette désignée sont à cet effet interdits de circuler dans la zone définie.

Des dérogations possibles…

Les seules dérogations possibles concernent les véhicules dotés d’une carte de stationnement pour personnes à mobilité réduite, les transports frigorifiques, les professionnels du déménagement, les véhicules approvisionnant les marchés, les citernes, ainsi que les véhicules dotés d’une carte grise pour véhicule de collection. De même, tous les véhicules d’intérêt général de facilités de passage et véhicules d’intérêt général prioritaires sont exemptés (notamment les gendarmes, ou les médecins de garde, etc.)

Mais 68 euros d’amende en cas de défaut de vignette

Le propriétaire de plusieurs véhicules est tenu de commander une vignette pour chacune de ses voitures. Il peut faire la demande groupée sur le formulaire en ligne de demande de vignette Crit’Air. Pour chaque vignette, il doit préciser le numéro de plaque correspondant ainsi que la date de première immatriculation.

Depuis le 1er juillet, les automobilistes ne s’étant pas doté de la vignette peuvent se voir verbaliser si ils sont contrôlés. Ils sont passibles d’une amende de 68 € (amende de 3ème classe). En cas de retard de paiement, une majoration peut être appliquée (maximum 450 €). Les camions sont également concernés par la mesure. En cas de verbalisation, ils encourent une amende de 135 € et une majoration de 1 500 € en cas de retard de paiement. Dans le cas le plus critique, le véhicule du contrevenant peut être immobilisé par les forces de l’ordre.

Olivier c’est un peu le « Monsieur technique » de la rédaction. Tous les objets roulants (les non roulants aussi !) n’ont aucun secret pour lui. Quand il s’agit d’expliquer pourquoi un contrat ou une garantie convient le mieux à tel ou tel véhicule, c’est à lui qu’on fait appel. Il est aussi une référence de la protection de votre habitation.

Suivez-nous