MPM Motors : une sportive française à moins de 13 000 € !

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

La start-up MPM Motors basée dans les Yvelines est sur le point de commercialiser sa première voiture, la PS160. Vendu moins de 13 000 €, ce coupé quatre portes est animé par moteur d’origine Mitsubishi d’à peine plus de 100 ch. La marque prévoit d’en fabriquer autour de 1000 unités par an.

Le secteur automobile voit renaître certains modèles mythiques comme la fameuse Alpine, qui est sur le point d’être relancée par Renault. Une preuve que les voitures de sport en France restent toujours dans la course. Or, une toute nouvelle marque vient de lancer son premier modèle de, la PS160, qui est un coupé low cost accessible dès 8 500 € pour les versions de pré-série, 12 990 € pour les voitures de série.

MPM Motors est une entreprise familiale qui donna naissance en Russie à la Tagaz Aquila, sous l’impulsion de Mikhaïl Paramonov. Finalement, le flambeau est repris en France par son fils Oleg avec une usine près de Trappes dans les 78. Principal défi de cette folle aventure ? Répondre aux contraintes réglementaires en vigueur en Europe, ce qui est chose faite par procédure simplifiée depuis décembre 2016 avec une homologation pour 1000 exemplaires par an.

Des prestations honnêtes pour le prix

Techniquement, la voiture est assemblée de façon artisanale et prend la forme d’un coupé 4 portes long de 4,68m (équivalent à une Audi A4) et pesant 1225 kg. Elle repose sur un châssis tubulaire, s’habille d’une carrosserie en composite et s’offre un modeste 4 cylindres 1,6 litres Mitsubishi de 106 chevaux (boîte manuelle 5 rapports, transmission aux roues avant). Niveau design et finition, on semble être plus proche de Dacia que de Porsche, positionnement confirmé par le tarif, mais une nouvelle marque automobile est toujours un événement et il est important d’encourager ce genre d’initiative beaucoup trop rare en France.

La commercialisation définitive est prévue à l’automne prochain, et sera assortie d’une garantie 3 ans ou 100 000 km. Comme l’indique Oleg Paramonov, le but premier est de vendre le modèle par le biais d’usines franchisées à l’international, en particulier dans les pays en voie de développement. Les autres projets d’avenir de la start-up comprennent une citadine électrique accessible à moins de 10 000 €, de même qu’un SUV à quatre roues motrices, également accessible à prix low-cost.

Olivier c’est un peu le « Monsieur technique » de la rédaction. Tous les objets roulants (les non roulants aussi !) n’ont aucun secret pour lui. Quand il s’agit d’expliquer pourquoi un contrat ou une garantie convient le mieux à tel ou tel véhicule, c’est à lui qu’on fait appel. Il est aussi une référence de la protection de votre habitation.

Suivez-nous