Nouveauté auto – Renault Koleos II : nouvelle partie

Publié par , le . Temps de lecture : 3 minutes.

Malgré l’échec cuisant de la première génération, Renault remet une nouvelle pièce dans la machine en commercialisation le Koleos deuxième du nom. Capitaine des SUV au losange, au-dessus des Captur et Kadjar, le nouveau Koleos ne repart pas tout à fait d’une feuille blanche mais doit faire oublier ses déboires passés et surtout faire de l’ombre aux récents Peugeot 5008 et Skoda Kodiaq.

Voulu mondial – sa commercialisation est programmée en Europe, en Asie, au Moyen-Orient, en Amérique du sud et même en Australie – le Koleos II arrive sur le marché français avec un lourd passif.

En une seule génération, il a réussi à devenir le véhicule Renault le plus mal aimé… à tort car il souffrait davantage d’un design ingrat que de réelles faiblesses. Très (trop ?) typé 4×4 à son lancement en 2007, il est arrivé à un moment où le public se découvrait une passion pour les SUV/crossovers et ce mauvais timing est certainement l’une des raisons de son échec commercial.
Les deux restylages successifs qu’il a subi n’y ont rien changé. Et on ne peut pas reprocher à Renault de ne pas maitriser le sujet car les Captur et Kadjar, sortis après, sont de vrais succès.



Alors comment le nouveau Koleos compte-t-il inverser la tendance ? Par le look surtout ! En effet, on remarque très clairement ses liens de parenté avec les dernières nouveautés de la marque -Talisman mais aussi Mégane et Espace – et notamment cette signature lumineuse en forme de C à l’avant qui confère beaucoup de caractère à l’auto.
Sur le plan esthétique, on peut toujours trouver à redire mais force est de constater que le Koleos est plus valorisant que son prédécesseur. Son gabarit évolue également avec une longueur portée à 4,67 m (+22 cm) ce qui le positionne en concurrence directe avec le nouveau Peugeot 5008 et le Skoda Kodiaq.

Vraiment les moyens de ses ambitions ?

Ces deux beaux bébés doivent-ils pour autant craindre le Koleos ? Il faut voir, car si ce dernier se révèle aussi habitable et logeable (coffre : entre 579 L et 1795 L), il ne peut pas rivaliser côté modularité : absence de banquette coulissante et seulement 5 places contre 7 places pour la concurrence. Renault a souhaité réserver ces attributs familiaux aux Espace et Grand Scénic. Les chiffres de ventes confirmeront ou non le bien fondé de ce choix.

Autre lacune du Koleos face à ses rivaux, une gamme restreinte avec deux motorisations diesel : 1.6 dCi 130 ch et 2.0 dCi 175 ch. En option, le 175 ch peut recevoir une boîte automatique et une transmission intégrale All-Mode. Cette dernière, héritée du Nissan X-Trail, propose trois modes de conduites : 2 roues motrices, gestion automatique entre 2 et 4 roues motrices, 4 roues motrices avec répartition 50/50.
Et alors que le SUV tricolore aurait pu mettre en avant son dynamisme avec un système à quatre roues directrices, il ne bénéficie malheureusement pas de cet équipement contrairement à une Talisman dont il partage la plate-forme.

Il profite néanmoins de tarifs bien placés – entre 29 900 € et 43 400 € – et de finitions bien pourvues dont voici les principaux équipements :

  • Life : régulateur de vitesse, climatisation bi-zone, jantes 17 pouces, feux de jour Led, Bluetooth)
  • Zen (+2600 €) : radars AV et AR, carte mains libres, système multimédia R-Link2 avec navigation
  • Intens (+3100 €) : caméra de recul, détection angles morts, sellerie cuir, feux full Led, instrumentation digitale, jantes 18 pouces
  • Initiale Paris (+2400 €) : audio Bose, cuir nappa, jantes 19 pouces, sièges électriques chauffants et ventilés

 

L’assurance du nouveau Renault Koleos

En tant qu’experts de l’assurance auto, nous sommes déjà en mesure de vous communiquer les premiers tarifs* pour assurer le nouveau Renault Koleos (dCi 130 Life) :

  • Tiers : à partir de 222,46 €/an avec Amaguiz
  • Tiers + : à partir de 289,26 €/an avec A comme assure
  • Tous risques : à partir de 375,78 €/an avec Eurofil

* Conducteur 40 ans, 20 ans de permis, 50 % de bonus, trajet privé-travail, province

 

Image : Renault

Parce que l’automobile est un produit majeur de l’assurance, il est tout à fait normal de retrouver sur Hyperassur un journaliste spécialisée comme Alexandre. Depuis une quinzaine d’années, il contribue à de nombreux titres auto et hight-tech, et présente même une émission dédiée à l’automobile (Le Garage – OuatchTV).

Suivez-nous