Garantie constructeur : entretenir ou pas dans le réseau ? La vérité

Publié par , le . Temps de lecture : 4 minutes.

Les nombreuses questions à ce sujet sur les différents forums de consommateurs et sites spécialisés démontrent le flou qui entoure la garantie constructeur. Une voiture sous garantie doit-elle obligatoirement être entretenue dans le réseau ? Quelles économies à la faire réviser ailleurs ? Quels recours en cas de panne ? On vous dit tout sur la garantie d’une voiture.

Garantie constructeur : différencier garantie légale et garantie commerciale

Toutes les voitures neuves sont couvertes par une garantie. Durant une période qui ne peut légalement pas être inférieure à deux ans à compter de la date d’achat (c’est la « garantie légale »), toutes les pannes qui ne résultent pas d’un défaut d’entretien ou qui ne sont pas liées à une usure de consommables (pneus, plaquettes de freins…) sont prises en charge par le réseau après-vente du constructeur.

Si le constructeur ne peut se soustraire au cadre de la garantie légale, il peut en revanche l’améliorer par des prestations qui concernent le plus souvent la durée, le kilométrage ou encore les services (remorquage gratuit, prêt d’un véhicule…). C’est ce que l’on appelle la garantie contractuelle, commerciale ou garantie constructeur.
Par exemple, Kia couvre les défauts de ses modèles durant 7 ans ou 150 000 km tandis que son cousin Hyundai propose une durée de 5 ans, kilométrage illimité. Comme la garantie légale, la garantie constructeur s’applique à condition que le défaut ne résulte pas d’un mauvais usage de la voiture et que ses révisions ait bien été effectuées selon les dispositions du carnet d’entretien. Mais à qui peut on confier cet entretien ?

Ce n’est pas nous mais la loi qui le dit !

Jusqu’en 2002, la vente d’une voiture neuve par un concessionnaire était l’assurance pour ce dernier de pouvoir facturer les révisions régulières à son propriétaire.
En effet, pendant la période couverte par la garantie la moindre dérogation à cette règle annulait tout simplement le contrat passé entre le vendeur et l’acheteur qui, en cas de panne, n’avait plus qu’à sortir son chéquier.
En 2002, poussée par la commission Européenne, le service après-vente ne peut plus s’appuyer sur un entretien réalisé hors réseau pour annuler la garantie, à la condition que celui-ci soit fait dans le respect des recommandations inscrites dans le carnet d’entretien. Autrement dit, peu importe que vous confiiez l’entretien de votre véhicule à un garage indépendant ou à un SAV agréé par le constructeur pourvu que le travail soit bien fait !

Malheureusement, certains constructeurs ont longtemps continué à jouer de la croyance populaire qui était restée ancrée au XXè siècle pour refuser de prendre des réparations sous garantie.
Il aura réellement fallu attendre 2014 et la publication de la Loi Hamon au Journal officiel pour mettre de l’ordre dans ces pratiques.
Ce texte stipule entre autres que le vendeur  » informe le consommateur que son bénéfice n’est pas subordonné à la réalisation des prestations de réparation et d’entretien non couvertes par cette garantie, par un réparateur du réseau agréé par le constructeur.
Cette information figure, de façon claire et lisible, dans le carnet d’entretien du véhicule, quel que soit son support. »
Voir les informations officielles : la réglementation en matière de garantie

Quel intérêt aux révisions en dehors du réseau ?

Faut-il pour autant abandonner le réseau du constructeur pour confier son auto au « garage du coin » ou au centre auto le plus proche (Point S, Feu Vert, Midas, Norauto, etc) ?
Financièrement, ce peut être un bon calcul sur votre budget révision. Ces enseignes affichent généralement un taux de main d’œuvre moins élevé que celles des constructeurs et ne sont pas non plus tenues d’appliquer les mêmes forfaits horaires.

Par exemple, si votre concessionnaire vous facture par défaut 1 heure pour faire une vidange, rien n’interdit à votre garagiste de la réaliser en 30 minutes et à vous facturer le temps réellement passé. De même, le centre auto n’est pas non plus tenu d’utiliser les mêmes consommables (huile, plaquettes, etc), source d’économies supplémentaires.
Le carnet d’entretien étant dument tamponné, peut-on pour autant dire qu’il faudrait être fou pour dépenser plus ? Hé bien ça dépend !

En cas de panne, qui connaît le mieux votre voiture ?

Si votre automobile est un modèle issu de la gamme d’un grand constructeur généraliste, vous ne prenez pas grand risque à la confier à un centre auto qui l’aura pratiquée tellement de fois qu’il l’a connaît sans doute aussi bien que le mécanicien de votre concessionnaire. En revanche, pour des modèles de marques moins répandues, le calcul est moins évident.

Pour une simple vidange ou un changement de pneu, rien à craindre. Mais les choses peuvent se gâter lorsqu’il s’agit de changer un filtre d’habitacle logé au fin fond de la boîte à gant ou pour réinitialiser l’ordinateur de maintenance. Sans connaissance du modèle ou avec un outil informatique pas toujours mis à jour, le centre auto pourra tout simplement être dans l’impossibilité d’assurer une prestation complète.
Par ailleurs, si votre concessionnaire est potentiellement un peu plus cher que le garagiste local, il rechignera moins à assurer les termes du contrat de garantie s’il entretien lui-même l’auto régulièrement.
Il saura aussi facilement vous remercier de votre fidélité lors de l’achat de votre prochaine voiture, d’abord sur la reprise de l’ancienne qu’il saura bien entretenue, ensuite sur la remise qu’il pourra éventuellement vous accorder en votre qualité de bon client. Enfin, il entretient un lien privilégié avec le constructeur qui pourra éventuellement faire un geste en cas de panne grave une fois la période de garantie écoulée.

Parce que l’automobile est un produit majeur de l’assurance, il est tout à fait normal de retrouver sur Hyperassur un journaliste spécialisée comme Alexandre. Depuis une quinzaine d’années, il contribue à de nombreux titres auto et hight-tech, et présente même une émission dédiée à l’automobile (Le Garage – OuatchTV).

Suivez-nous