Un stage de récupération de points de 3 jours en 2019 ?

Publié par , le . Temps de lecture : 2 minutes.

Avec l’augmentation de la mortalité routière depuis 3 années consécutives, le gouvernement et la Sécurité Routière se doivent d’inverser la tendance. Outre la limitation de vitesse à 80km/h sur la route qui sera appliquée à partir du 1er juillet 2018, le comité interministériel de la sécurité routière a annoncé une mesure concernant la durée des stages de récupération de points.


Un stage de 3 jours pour les conducteurs récidivistes

Le CISR de janvier 2018 préconise l’instauration d’un stage d’une durée de 3 jours pour les conducteurs dits « récidivistes » du stage de récupération de points.
Pour Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, : « 90% des personnes qui les ont suivis n’y reviennent pas, ce qui montre qu’elles changent leur conduite ». La mesure visera ceux qui gère leur capital points en faisant un stage quasiment chaque année.

Qui serait concerné au final ?

Ceux qui ont déjà réalisé 2 stages et qui s’apprêtent à en faire un 3ème dans un délai de 5 ans.

Une 3ème journée différente

Cette dernière journée serait différente et consacrée à « l’examen des questions comportementales et psychologiques centrées sur la récidive ».

Encore des questions

Ce changement prévu pour 2019 n’est encore qu’une préconisation à suivre et n’est pas encore actée dans les faits par le gouvernement. Des questions restent en suspens comme le prix de ces stages de 3 jours ou encore la faisabilité pratique de la chose pour des centres agréés qui ne peuvent organiser de formation le dimanche.

Rappels sur le stage de récupération de points

Après une infraction au Code de la route et une perte de points, le stage permet de récupérer 4 points dans la limite d’une fois par an au maximum(de date à date).

II s’agit d’un stage de sensibilisation à la sécurité routière organisé dans un centre agréé par la préfecture sur 2 jours consécutifs.
La formation est animé par 2 animateurs, un psychologue et un animateur détenteur d’un BAFM (Brevet d’Aptitude à la Formation de Moniteurs) spécialisé sur les questions de sécurité routière.

Un stage comprend entre 6 et 20 participants (sans compter les 2 animateurs) et suit un programme articulé autour de différents échanges et discussions.
Il est possible de faire l’inscription à un stage de récupération de points sur le site LegiPermis n’importe où en France, y compris dans un autre département que le vôtre.

A noter qu’il existe aussi en complément de ce stage volontaire, des stages obligatoires pour les permis probatoires après la perte de 3 points ou plus, ou dans le cadre d’une procédure judiciaire en peine complémentaire ou pour une composition pénale (sans récupération de point dans ces 2 derniers cas).

Olivier c’est un peu le « Monsieur technique » de la rédaction. Tous les objets roulants (les non roulants aussi !) n’ont aucun secret pour lui. Quand il s’agit d’expliquer pourquoi un contrat ou une garantie convient le mieux à tel ou tel véhicule, c’est à lui qu’on fait appel. Il est aussi une référence de la protection de votre habitation.

Suivez-nous