Assurance auto : le permis à point

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Les sanctions de retrait de points varient en fonction de la gravité de l’infraction commise :
Exemples.

  • Retrait de 1 point en cas de chevauchement d’une ligne continue, ou excès de vitesse de moins de 20km/h au-dessus de la vitesse autorisée.
  • Retrait de 2 points en cas d’excès de vitesse entre 20 et 30km/h au-dessus de la vitesse autorisée, ou d’utilisation d’un téléphone au volant.
  • Retrait de 3 points en cas d’excès de vitesse entre 30 et 40km/h, de non port de la ceinture de sécurité, ou de circulation non autorisée sur la bande d’arrêt d’urgence.
  • Retrait de 4 points en cas de contravention pour un excès de vitesse important, pour un refus de priorité ou pour un feu rouge non respecté.
  • Retrait de 6 points, le maximum, en cas de délit : alcoolisme, homicide involontaire, refus d’obtempérer…

Une fois que tous les points sont épuisés, le permis est annulé, et vous ne pouvez plus circuler.
Il est cependant possible de récupérer des points. Au bout de 3 ans sans infraction, le capital de point se reconstitue automatiquement. Il est aussi possible de participer à une formation permettant de récupérer 4 points dans un centre agréé par l’administration. Un conducteur ne peut pas effectuer plus d’un stage tous les 2 ans.

Laurence est une journaliste expérimentée, particulièrement pointue dans tous les sujets de consommation et de droit pratique. Elle est notamment l’auteure de titres de référence L’Assurance pour les Nuls, Créer sa boîte pour les Nuls, Préparer sa retraite pour les Nuls (Editions First).

Suivez-nous