Conduite accompagnée et assurance auto : quels avantages ?

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Passer le permis en conduite accompagnée permet de suivre un apprentissage anticipé de la conduite dès 16 ans, au lieu de 18 ans habituellement. La formation dure deux ans et oblige le jeune conducteur à effectuer 3000 kilomètres aux côtés d’un accompagnateur au minimum âgé de 28 ans, titulaire du permis B, et n’ayant jamais eu de retrait de permis.

De nombreux ados optent pour la conduite accompagnée. Les taux de réussite le montrent : la conduite accompagnée augmente le taux de réussite au permis (69,9 % contre 49 % en 2008).

De même, du point de vue de la sécurité les chiffres parlent d’eux-mêmes : les conducteurs en apprentissage anticipé de la conduite (AAC) ont 4 à 5 fois moins d’accidents que les conducteurs n’ayant pas suivi la conduite accompagnée.

Aux yeux des assureurs, les conducteurs de 18 à 24 ans représentent donc une catégorie à risque en terme d’accident de la route. En 2008, 22 % des automobilistes morts sur la route étaient âgés de 18 à 24 ans, alors que ceux-ci ne comptent que pour 9 % des conducteurs. Logiquement, les compagnies d’assurance répercutent ce risque en appliquant une surprime pouvant représenter le double du tarif d’une assurance auto de base.
 

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.

Suivez-nous