Préparer sa voiture au contrôle technique

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

La carrosserie : il faut vérifier que la carrosserie ne comporte pas de parties saillantes ou abimées qui pourraient blesser un tiers. Les baguettes de porte ne sont pas obligatoires et il est conseillé de les retirer si elles dépassent ou sont tordues. Enfin, il faut vérifier que toutes les portes, fenêtres et le capot s’ouvrent et se ferment correctement. Les plaques d’immatriculation doivent être aux normes, bien fixées et lisibles.

La visibilité : il faut vérifier le bon fonctionnement de tous les feus du véhicule et changer des ampoules si besoin. Pour le pare-brise, des fissures de moins de 30 centimètres et des éclats moins grands qu’une pièce de 2 euros sont tolérés si ils ne sont pas dans le champ de vision du conducteur. Les essuies glace doivent être en état de marche et les rétroviseurs bien fixés et dégagés.

L’habitacle : les niveaux d’huile, de liquide de frein, de liquide de refroidissement et même de liquide lave-vitre doivent être au-dessus du minimum.

Les pneus : la pression des pneus doit être au niveau indiqué pour le véhicule et les pneus et les gentes doivent être en bonne état. L’usure sur les pneus ne présente pas de motif pour une contre visite si les rainures sont plus profondes que 1,6 millimètres.

Laurence est une journaliste expérimentée, particulièrement pointue dans tous les sujets de consommation et de droit pratique. Elle est notamment l’auteure de titres de référence L’Assurance pour les Nuls, Créer sa boîte pour les Nuls, Préparer sa retraite pour les Nuls (Editions First).

Suivez-nous