Vague de froid : gare aux fissures sur votre pare-brise

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Un des risques majeurs que ces nuits dehors peuvent apporter, c’est le givre sur le pare-brise qui, si vous ne faites pas attention, peut engendrer des fissures, ou pire!  Un pare-brise fendu sera comptabilisé par votre assureur auto comme un sinistre « bris de glace », il mieux vaut l’éviter.

Attention aux changements de températures brusques

Afin d’éviter la casse d’un pare-brise givré, il est préférable de ne pas lui faire subir de changement brusque de température. Ainsi :

  • Ne mettez pas le chauffage au maximum : privilégiez un souffle plus doux, tiède
  • Ne versez pas d’eau chaude dessus pour le dégivrer. Prenez votre temps, équipé de gants et d’une raclette

Limitez la formation de givre sur votre pare-brise

Pour ne pas avoir à dégivrer votre pare-brise de bon matin, moment fort désagréable avant de prendre la route du travail, soyez prévoyant en limitant la formation de givre :

  • Ajoutez du produit antigel dans votre liquide lave-glace
  • Positionnez un carton ou du papier journal sur l’ensemble de votre pare-brise avant la nuit

La garantie « bris de glace » est comprise dans les contrats d’assurance auto sauf dans les contrats au tiers où la garantie est souvent en option. Cependant, toutes les vitres de votre véhicule ne sont peut-être pas couvertes (vitres latérales, clignotants, phares…), et dans tous les cas, vous devrez payer une franchise en cas de casse. Pensez à lire attentivement votre contrat d’assurance auto pour en savoir davantage.

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.

Suivez-nous