Les femmes conductrices : payent-elles moins cher leur assurance ?

Femme conductrice

Les femmes conductrices ont statistiquement moins d’accidents que les hommes, ce qui leur permet de payer moins cher leur assurance auto. Mais ce tarif avantageux n’est pas uniquement lié au genre de l’assuré, et d’autres critères sont pris en compte par les assureurs. Mais lesquels ?


Hommes-femmes : une attitude de conduite différente

Comme dans de nombreux autres domaines, la conduite automobile s’accompagne des clichés associés au genre de la personne au volant. Mais la réalité est bien plus complexe quand on reflète la grande variété de profils conducteurs, d’environnements routiers et de types de véhicules.

En principe, en roulant en moyenne 40% de moins que les hommes, les femmes sont moins exposées aux accidents. Or malgré ce kilométrage moindre, les femmes ont plus d’accidents que les hommes, mais ceux-ci se limitent très majoritairement à des accrochages mineurs. L’étude « femme et voiture » publiée par les pouvoirs publics en juin 2016 met en lumière la responsabilité des hommes dans les accidents de la route entraînant des dommages corporels.

infos

Vous faites peu de kilomètres avec votre véhicule ? : Découvrez l’assurance auto au kilomètre

 

Les statistiques issues du fichier national des accidents de la route de 2015 sont sans appel :

  • Sur les 3 461 personnes tuées sur la route : 75% sont des hommes et 25% sont des femmes
  • Les hommes sont à l’origine de 82% des accidents mortels
  • 92% des conducteurs impliqués dans un accident mortel sont des hommes alcoolisés

 


Infographie femmes conductrices

 

La même année, 86% des titulaires de permis invalidés sont des hommes. Et concernant les points retirés, le sexe masculin représente 68% du total. Les statistiques soulignent également que les hommes sont plus enclins aux excès de vitesse et aux dépassements dangereux, au nom du plaisir pour la conduite automobile.

Aussi, les risques étant moindres et les indemnisations moins élevées en cas d’accident, les assureurs ont longtemps fait bénéficier les femmes de tarifs préférentiels. Ainsi, pour un véhicule identique et un profil de conducteur proche, la prime pouvait être de 20% inférieure à celle appliquée à un homme.

Une tarification égalisée au nom de la parité homme-femme

Cette tarification avantageuse de l’assurance auto pour femme prend fin en décembre 2012, suite à un arrêt de la cour de justice européenne daté du 2 mars 2011. Cette décision s’appuie sur la règle de parité homme-femme et interdit aux assureurs d’appliquer des tarifs préférentiels sur la base du genre de l’assuré.

Mais des différences de tarifs toujours appliquées

Mais le respect de cette mesure européenne n’empêche pas les assureurs de pratiquer des tarifs différents suivant s’il s’agit d’un homme ou d’une femme. Si le critère de genre n’est plus officiellement pris en compte, d’autres permettent logiquement à une femme de payer moins cher sa prime d’assurance.

Une femme parcourant généralement moins de kilomètres, les risques sont réduits. S’ajoute que les femmes conduisent souvent des véhicules moins puissants que ceux des hommes. Dans un couple, le SUV ou la berline sont majoritairement conduits par le conjoint masculin, le second étant inscrit comme conducteur secondaire sur ce contrat d’assurance. L’inverse s’applique alors pour la citadine utilisée pour amener les enfants à l’école avant que le conjoint féminin se rende à son travail.

Aucune injustice dès lors qu’une assurance auto pour femme soit moins cher que celle appliquée à un homme. C’est d’autant plus vrai que la volonté de parité de tarification ne doit pas gommer les différences en matière d’accidents graves, domaine où les hommes restent largement en tête.

Suivez-nous