Assurance Auto

Qu’est ce qu’un conducteur secondaire et quels sont les avantages sur son assurance auto ? – ELO

Assurance <a href=conducteur secondaire » width= »180″ height= »180″>

Le rêve tant attendu vient de se réaliser, vous avez réussi votre permis. Pour parfaire votre expérience, pourquoi ne pas emprunter le véhicule familial ? La solution vous semble alléchante. Mais avant de vous lancer vous souhaitez en savoir plus sur les responsabilités en cas d’accident, et les prix généralement pratiqués ? Décryptage immédiat de ce bon plan astucieux.


Avantages conducteur secondaire : 3 points à retenir

  • Second conducteur, c’est l’occasion d’obtenir une assurance auto à moindre coût.
  • Se constituer un premier capital bonus auto.
  • Bénéficier, au même titre que le conducteur principal, de toutes les garanties prévues au contrat.

Conducteur secondaire : un statut et de nombreux avantages

En tant que jeune conducteur, l’objectif pour vous est de trouver une assurance adaptée à votre budget pour pouvoir sillonner sereinement les routes de France. Cependant, vous, les jeunes conducteurs êtes souvent perçus par les assureurs comme des profils à risques.

En effet, les chiffres de la sécurité routière viennent corroborer cette appréhension, puisqu’il existe dans cette catégorie 20 % de tués chaque année.

La période probatoire pendant laquelle un jeune conducteur est considéré comme tel s’étale sur 3 ans. Tout au long de cette durée, une surprime de 100 % s’appliquera. Si ce rajout génère une légère hausse des cotisations pour vos parents, les gains financiers sont réellement avantageux, en comparaison des tarifs des assurances auto jeunes conducteurs en nom propre.

Si vous êtes en quête d’une baisse plus significative, l’assurance auto conducteur secondaire est peut-être la solution qu’il vous faut.

IMAGE

Des avantages conducteur secondaire à ne pas négliger :

Bénéficier d’une absence de surprime

Débuter son expérience routière en adhérant à une assurance auto conducteur secondaire est une opportunité indéniable pour faire des économies.

Aucune franchise en cas d’accident

Dès lors que le conducteur secondaire est stipulé sur le contrat d’assurance voiture du conducteur principal, il ne subit pas de franchise supplémentaire en cas d’accident.

Aucune cotisation

Le jeune conducteur secondaire n’est pas assujetti aux cotisations. Il est directement mis sous tutelle du conducteur principal.

Comment faire entrer un nouveau conducteur dans son contrat ?

Le conducteur secondaire peut être un enfant majeur, le conjoint ou un ami. Afin que la procédure respecte la réglementation, l’identité de ce dernier doit être mentionnée sur le contrat d’assurance automobile. Le conducteur principal est chargé d’informer l’assureur de ce rajout. Les informations à communiquer sont les suivantes :

  • L’identité : nom, prénom, date de naissance ;
  • La date d’obtention du permis ;
  • Mais aussi tout autre renseignement requis par l’assureur au sujet du conducteur additionnel.

Pour profiter sereinement de ce statut, le jeune conducteur secondaire a quelques impératifs à respecter. En termes de fréquence, il devra utiliser le véhicule de manière moindre que le conducteur principal. Si cette règle n’est pas observée, l’assureur pourrait conclure à une fausse déclaration ce qui sous-entend concrètement une fraude à l’assurance.

Comme son nom l’indique, le conducteur secondaire n’est pas l’assuré principal, il n’est donc pas responsable du paiement ni de la déclaration des sinistres qui peuvent se présenter.

Et en cas d’accident ?

Lors de la survenance d’un sinistre, le jeune conducteur secondaire bénéficie de la globalité des garanties du contrat, tout comme l’assuré principal. Si il s’agit d’un sinistre responsable, il ne se verra pas appliquer de franchise supplémentaire.

Bonus conducteur secondaire : un système intéressant

Un assuré débutant enregistré comme conducteur secondaire sur le contrat de ses parents engrange, au même titre que l’assuré principal du bonus ou malus. Lorsque le jeune assuré fait l’acquisition de son premier véhicule et qu’il n’a pas fait l’objet d’accident responsable jusque-là : il conserve l’intégralité de l’historique de sa conduite.

Par conséquent, si ce dernier s’est constitué un bonus durant sa période probatoire, il pourra bénéficier d’une assurance automobile à tarif préférentiel.

Une responsabilité engagée en cas de sinistre

En cas de sinistre responsable du conducteur secondaire, il faut savoir que le bonus-malus s’applique à celui-ci comme au principal. Contrairement aux idées établies, le bonus / malus est raccordé au véhicule et non aux conducteurs. Dans le cas où le conducteur principal ou secondaire est à l’origine d’un accident, le coefficient bonus / malus augmentera et les cotisations seront révisées à la hausse.

Conducteur secondaire et occasionnel : quelle est la différence ?

Mention sur le contrat

Le conducteur occasionnel utilise le véhicule d’un tiers ponctuellement et à titre d’emprunt. Il peut être un collègue, membre de la famille, ami. À l’inverse, du conducteur secondaire, il n’est pas mentionné au contrat.

Couverture

Le conducteur occasionnel est couvert uniquement par la responsabilité civile. En cas d’accident, seuls les dommages matériels et physiques causés à un tiers seraient pris en charge. Pour le jeune conducteur secondaire, la situation est différente, il jouit de la même couverture que l’assuré principal. De plus, il n’est pas assujetti à une franchise en cas de sinistre responsable.

Bonus-malus

Le conducteur occasionnel est sous la responsabilité du souscripteur du contrat. Si ce dernier subit un accident, c’est le coefficient de réduction-majoration du conducteur principal qui est impacté. Le CRM ou coefficient bonus / malus est directement rattaché à l’assuré principal, le conducteur occasionnel ne cumule ni bonus ni malus en son nom propre.

infos

En savoir plus : Jeune conducteur ou conducteur secondaire : quel est le plus intéressant ?

L’option « prêt de volant »

Votre contrat ne prévoit pas de clause pour le conducteur occasionnel : protégez-vous en souscrivant l’option « prêt de volant ». L’usage occasionnel peut être couvert par cette dernière, elle est majoritairement optionnelle dans la plupart des contrats. Si le vôtre exclut cette clause, vous devez souscrire une extension de garantie.

 

Vous l’avez compris, pour mieux vous repérer et trouver l’offre la plus adéquate à votre budget, nous vous encourageons à comparer différents assurances en ligne, car chaque compagnie possède ses conditions particulières. Restez attentif et négociez votre contrat !

Nos engagements