Assurance auto temporaire : comment s’assurer provisoirement ?

Publié par , le . Temps de lecture : 2 minutes.

Question de Philippe, 41 ans, Yvelines (78)

Bonjour,
Je viens d’acheter un véhicule à l’étranger et je dois garder les plaques d’immatriculations pendant 5 jours avant de pouvoir les changer.
En attendant, je dois donc assurer provisoirement ma nouvelle voiture, comment trouver une assurance auto temporaire ?

La réponse d’expert de Hyperassur

Qu’est-ce que l’assurance auto temporaire ?

Comme vous le savez, rouler sans assurance auto en France est interdit par la loi.
C’est pourquoi, l’assurance auto temporaire est la solution idéale pour les conducteurs qui souhaitent assurer une voiture sur une durée restreinte. Elle propose généralement une couverture pour une période moyenne de 1 à 90 jours (3 mois).

Mais dans quels cas peut-on souscrire une assurance temporaire pour sa voiture ?

  • La conduite provisoire d’un véhicule non assuré
  • Dans l’attente de souscrire un nouveau contrat auto
  • En cas de voyage dans un pays non-couvert par votre contrat
  • Après l’achat d’un nouveau véhicule, ou son importation de l’étranger

 

Comment souscrire une assurance temporaire ?

Avant toute chose, sachez que la souscription d’une assurance temporaire est soumise à certaines conditions. Le conducteur qui souhaite opter pour cette formule doit ainsi :

  • Avoir minimum 21 ans au moment de la signature du contrat
  • Être titulaire du permis de conduire depuis 2 ans
  • Pour certains assureurs, ne pas être âgé de plus de 70 ans

 

Mais les démarches ne s’arrêtent pas là, puisque le conducteur doit également fournir des pièces administratives exigées par les compagnies d’assurances :

  • Une copie de la carte grise du véhicule assuré provisoirement
  • Une copie du permis de conduire en cours de validité permettant de circuler en France
  • Une copie du relevé d’information de l’assuré

Pour terminer, il faut savoir qu’une assurance provisoire représente généralement un coût important. Les assureurs s’engagent à couvrir des conducteurs qu’ils ne connaissent pas de manière occasionnelle, ce qui génère une prise de risques plus élevée et explique un prix supérieur à un contrat classique.

 

Olivier c’est un peu le « Monsieur technique » de la rédaction. Tous les objets roulants (les non roulants aussi !) n’ont aucun secret pour lui. Quand il s’agit d’expliquer pourquoi un contrat ou une garantie convient le mieux à tel ou tel véhicule, c’est à lui qu’on fait appel. Il est aussi une référence de la protection de votre habitation.

Suivez-nous