Contrat d’assurance : la reconduction annuelle par email est-elle légale ?

Publié par , le . Temps de lecture : 2 minutes.

Votre assureur peut-il vous informer par courrier électronique de la reconduction et de la possibilité de résiliation de votre contrat d’assurance ?

La réponse d’expert de Hyperassur

Dans une relation commerciale, la valeur juridique d’un courrier électronique est une question réglementée par Code de la consommation. Ainsi, l’article L136-1 de ce code stipule que tout prestataire de service peut informer ses clients, au choix, par courrier papier ou par courrier électronique. L’essentiel n’est pas dans la forme du courrier mais plutôt si on se manifeste ou non et surtout si on respecte les délais.

Le principe de la reconduction tacite

La reconduction tacite signifie qu’un contrat qui arrive à échéance est reconduit automatiquement pour une nouvelle période équivalente. Sauf si l’un des signataires du contrat ne décide d’arrêter. Dans ce cas il faut qu’il le fasse savoir. Mais si aucun des deux ne l’exprime clairement (tacite est de la même famille que « taire »), le contrat se poursuit sans changement.

Bon à savoir

Pour que la reconduction du contrat soit régulière, c’est moins la forme qui importe (papier ou mail) que l’obligation d’information. En effet l’assureur est tenu d’informer son client de la possibilité de résilier son contrat d’assurance. Et il doit le faire par écrit au plus tard 15 jours avant la date anniversaire du contrat (article L.113-15-1 du Code des assurances).
S’il ne le fait pas et que vous souhaitez résilier votre contrat d’assurance, c’est vous qui avez le droit de lui envoyer un courrier, pour le lui signifier. Et dans ce cas un conseil : faites-le par mail pour le prévenir, mais envoyez aussi un courrier recommandé avec accusé de réception pour avoir des dates certifiées par la poste.

Quels sont les délais pour résilier ?

Les dates sont finalement plus importantes. Ainsi les assureurs doivent envoyer un avis d’échéance, au plus tôt 3 mois et au plus tard 15 jours avant la date de préavis de résiliation du contrat. De leur côté s’ils souhaitent résilier leur contrat, les assurés doivent en informer officiellement leur assureur au moins 2 mois avant la date d’échéance annuelle (soit la durée du préavis de résiliation).

Exemple : la date d’échéance de votre contrat d’assurance est fixée au 1er janvier. La date limite de demande de résiliation est donc le 1er novembre (2 mois avant). Votre assureur est tenu de vous la rappeler par écrit avant le 15 octobre. S’il le fait et que vous ne vous manifestez pas, passé le 1er novembre, le contrat sera considéré comme reconduit tacitement.
Cependant, si vous recevez l’avis d’échéance moins de 15 jours avant la date de préavis, vous disposez de 20 jours de plus pour demander la résiliation.
 
Attention ! La loi Hamon en vigueur depuis le 1er janvier 2015 est venue modifier les règles de résiliation pour l’assurance emprunteur, mais aussi pour les assurances auto, moto et habitation. Pour ces trois dernières, après un an d’engagement, l’assuré a le droit le résilier à tout moment son contrat.


A lire aussi :

Les nouvelles règles de résiliation mises en place par la Loi Hamon


Laurence est une journaliste expérimentée, particulièrement pointue dans tous les sujets de consommation et de droit pratique. Elle est notamment l’auteure de titres de référence L’Assurance pour les Nuls, Créer sa boîte pour les Nuls, Préparer sa retraite pour les Nuls (Editions First).

Suivez-nous