En assurance, les jeunes conducteurs sont des personnes ayant leur permis de conduire depuis moins de 3 mois. Vous êtes jeune conducteur et découvrez l’assurance auto ? Vous avez des questions concernant les formules, les garanties et l’indemnisation ? Découvrez nos conseils et astuces pour réduire le montant de votre facture.

Mise au point avec notre partenaire : Julien Gigoi, spécialiste depuis plus de 10 ans et Directeur technique du groupe L’Olivier Assurance.

Comparer les offres d’assurance auto

Jeunes conducteurs et assurance auto : décryptage

Pourquoi les jeunes conducteurs paient-ils plus cher leur cotisation ?

Statistiquement, les jeunes conducteurs compte une fréquence de sinistres plus importante que les conducteurs ayant entre 15 et 20 ans de conduite. Ce manque d’expérience a une incidence directe sur le coût de la cotisation. Une solution intéressante pour payer moins cher : la conduite accompagnée. “Elle permet à un conducteur novice de bénéficier d’un minimum d’expérience, avant même d’avoir son permis”, explique Julien Gigoi, Directeur technique du groupe l’Olivier Assurance. 

Parfois, l’assureur familial peut offrir un tarif attractif. Néanmoins, chaque assureur a une vision différente du risque : vous avez plus de chances d’avoir un prix intéressant avec des assureurs directs, c’est-à-dire des acteurs 100% en ligne et sans réseau d’agences. Un conseil : comparez les offres pour être sûr d’avoir le meilleur prix pour les garanties souhaitées. 

Enfin, il n’existe pas vraiment d’assureurs spécialisés dans le profil “jeune conducteur”. Cela relève plus du marketing que du fait d’offrir réellement un tarif préférentiel à une catégorie de conducteur.

Le choix du véhicule a-t-il une influence sur le tarif de l’assurance ?

Le véhicule assuré est un élément clé dans le calcul de la prime d’assurance, pour deux raisons :

  • La puissance fiscale : un véhicule très puissant avec lequel il est possible de rouler vite peut engendrer des comportements à risque. 
  • Le coût des réparations : plus un véhicule coûte cher, plus le montant des réparations est élevé. 

Ainsi, si vous souhaitez payer moins cher votre assurance auto, mieux vaut éviter d’aller vers des véhicules très puissants. 

Conducteur principal ou secondaire ?

Rappelons tout d’abord qu’un conducteur secondaire est une personne qui ne conduit que ponctuellement le véhicule, sans en être le conducteur régulier.

Si vos parents vous déclarent conducteur secondaire sur leur contrat d’assurance auto, leur prime augmentera légèrement et vous serez couvert. Nous vous conseillons d’évaluer votre situation au plus juste et de ne pas faire de fausses déclarations. 

Que vous soyez conducteur secondaire ou principal ne va absolument pas impacter les garanties auxquelles vous avez droit. Vous êtes couvert de façon similaire, peu importe votre statut”, précise le Directeur technique de l’Olivier Assurance.

Et même en tant que conducteur secondaire, vous bénéficiez d’un bonus.

Assurance auto : formules et garanties

Trouver une offre

Formule 1 : l’assurance au tiers

Il s’agit de l’assurance minimum pour pouvoir rouler. “Si vous êtes responsable d’un sinistre, votre assurance couvrira uniquement le tiers impliqué, c’est-à-dire son véhicule endommagé et tous les frais occasionnés, quel que soit le montant pour l’indemniser. Mais vous ne recevrez pas d’indemnisation pour votre véhicule. Par contre, les passagers sont toujours couverts, que vous soyez responsable ou non de l’accident” commente Julien Gigoi.

Sachez également que le montant indemnisé lors d’un sinistre n’est pas un motif de résiliation pour la compagnie d’assurance, contrairement à la fréquence des accidents

L’assurance au tiers convient à un véhicule de valeur relativement faible. Mais interrogez-vous également sur votre capacité financière à racheter un véhicule en cas de vol ou à assumer seul le coût des réparations en cas d’accident responsable. Si vous pouvez supporter financièrement ces risques, l’assurance au tiers peut suffire.

Formule 2 : l’assurance au tiers “plus” ★★

Par rapport à la formule au tiers, elle inclut des garanties supplémentaires : bris de glace, vol, incendie et tous dommages subis suite à des événements climatiques, souvent appelés “tempête grêle et neige”. 

Cette assurance intermédiaire convient à un véhicule d’une valeur un peu plus élevée. “La garantie vol est importante, surtout si votre véhicule est garé dans la rue. La garantie bris de glace est pertinente, en particulier pour les gros rouleurs. En effet, plus vous roulez, plus le risque de recevoir un petit caillou sur votre pare-brise est élevé. On vous conseille cette garantie notamment lorsque les routes que vous empruntez régulièrement sont en mauvais état ou en cours de réfection” explique notre partenaire L’Olivier Assurance.

En revanche, en cas d’accident responsable, les dommages subis par votre véhicule ne sont toujours pas indemnisés.

Formule 3 : l’assurance tous risques ★★★

C’est la seule qui couvre tous les accidents (si vous êtes responsable et s’il y a un tiers impliqué ou non) ainsi que les dégâts occasionnés par un acte de vandalisme. Elle convient à un véhicule ayant une valeur conséquente, surtout si vous l’avez acheté à crédit ou en leasing.

Il faut être attentif à la franchise liée à chaque garantie supplémentaire. Selon les assurances, elle peut monter très haut sur les dégâts couverts” met en garde Julien Gigoi.

Pour rappel, si vous êtes assuré tous risques, vous avez droit à une indemnisation même si vous êtes responsable. Mais on va vous demander de prendre en charge une partie du sinistre : c’est ce que l’on appelle la franchise. Un système qui permet “de responsabiliser les conducteurs, en les incitant à la prudence” d’après notre partenaire.

Une fois encore, le choix du niveau de garantie dépend essentiellement de votre capacité financière à supporter un sinistre touchant votre patrimoine.


Changer de garanties en cours de contrat, c’est possible ?

Il est tout à fait possible d’ajuster vos garanties :

  • à la hausse : par exemple, si vous changez de véhicule et qu’il une valeur plus élevée que le précédent. Dans ce cas, votre assureur peut vous demander d’envoyer des photos de votre véhicule afin d’attester de l’état de ce dernier pour éviter d’éventuels abus.
  • à la baisse : si vous souhaitez supprimer certaines garanties, il suffit d’appeler votre assureur pour modifier le contrat. Généralement, le changement est effectif immédiatement.
  • Dans le cas où vous changez d’assureur, demandez-lui un relevé d’informations, il a l’obligation de vous l’envoyer. Grâce à ce document, vous ne perdrez pas votre bonus.

    Comparer les offres d’assurance auto