Assurance auto : peut-on s’opposer au rapport de l’expert ?

En cas de sinistre, l'assurance peut désigner un expert pour constater les dégâts sur votre véhicule. Le document établi par un expert auto est un rapport d'expertise qui déterminera un montant des réparations à effectuer. Mais peut-on s'y opposer en tant qu'assuré ? Et quels sont vos droits face au rapport d'expertise ?

Votre assurance auto en 5 min

  • Plus de 80 offres comparées
  • Réduisez le montant de vos cotisations
Comparer

Pour les assureurs automobile, après un accident de la route, il s’agit d’évaluer correctement les dommages matériels, de manière à verser une indemnisation juste. Et lorsque les dégâts sont sérieux, un expert est nommé. Mais en tant qu’assuré vous avez aussi des droits …

Pour faire expertiser votre voiture, vous devez la faire conduire dans un garage agréé par votre assureur. L’expert y passe effectivement très régulièrement pour évaluer les dommages des véhicules qui s’y trouvent. Si vous le pouvez, le mieux est d’être présent lors de sa venue … vous aurez ainsi accès directement à ses conclusions.

 

Quel est le rôle de l’expert automobile ?

Sous 15 jours après le dépôt de la voiture au garage, l’expert mandaté par votre assurance vient évaluer très précisément les dommages. Si c’est possible il va aussi préconiser les réparations. Il devra ensuite décider si le véhicule, une fois remis en état, sera toujours conforme aux normes de sécurité.

Si l’accident a vraiment été important, l’expert peut déclarer votre voiture « irréparable » … Soit parce que le montant des réparations sera supérieur à la valeur du véhicule (véhicule économiquement irréparable), soit parce que la structure de la voiture est tellement touchée qu’il est techniquement impossible de la réparer.

 

Expertise : quelle valeur et comment la contester ?

L’expertise est une étape importante de la procédure d’indemnisation des dommages matériels. Juridiquement, le rapport d’expert est donc indispensable. En revanche, l’assuré peut remettre en cause ses conclusions si pour lui elles ne sont pas justes. En cas de désaccord sur les conclusions de l’expert, l’assuré peut faire appel à l’expert de son choix pour procéder à une contre-expertise, mais cette fois à ses frais.

Si le second expert conteste les conclusions du premier les deux experts se contactent pour tenter de trouver un compromis … Et s’ils tombent d’accord, l’assuré peut s’en tenir là et suivre leur avis. Cependant, il peut à nouveau contester ces conclusions. Dans ce cas un 3ème expert peut intervenir pour arbitrer.

Nos engagements