Aide au logement : 5 euros de moins au 1er octobre

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

À partir du mois d’octobre, le montant de l’APL (aide personnalisée au logement) baissera de 5 euros par mois et par bénéficiaire. Une mesure qui a été votée lors du quinquennat de François Hollande et qui permettra de réaliser des économies budgétaires de 32,5 millions par mois. Mais elle touche le premier poste de dépense des étudiants, qui seront 800’000 concernés par cette baisse, dans un contexte où le marché du logement reste très tendu.

L’APL (aide personnalisée au logement) est une aide financière accordée à certains bénéficiaires sur le montant d’un loyer ou pour baisser la mensualité d’emprunt immobilier. Elle pèse pour 40% dans les différentes aides au logement octroyées aux ménages. Au premier trimestre 2017, ce sont 2,6 millions de foyers qui ont touché l’APL, et parmi eux 800 000 étudiants. Cette aide pèse 18 milliards d’euros par année sur le budget de l’Etat, et l’aide moyenne versée aux bénéficiaires se monte à 225 euros.

L’APL fait partie des trois aides versées par la CAF (Caisse d’allocations familiales), avec l’allocation de logement familial et l’allocation de logement social. Au total, ce sont 6,5 millions de ménages en France qui bénéficient d’une ou de plusieurs aides au logement.

Une mesure s’inscrivant dans un contexte de réduction des dépenses publiques

La mesure permettra de réaliser 97,5 millions d’euros d’économies sur la seule année 2017, avec une baisse de 5 euros par mois et par bénéficiaire. Les étudiants, qui en sont les principaux bénéficiaires, seront les plus touchés par cette diminution. Le classement des villes par coût de la vie étudiante réalisé par l’Unef indique que le logement reste le tout premier poste de dépense, pour 55% en moyenne.

Dans un contexte de réduction des dépenses publiques, le Premier ministre Edouard Philippe a rappelé lors de son discours du 4 juillet que la France dépense le double en aide au logement en comparaison avec les autres pays européens, mais les difficultés pour trouver un logement n’ont pas cessé de s’accroître.

Si les aides au logement sont dans la ligne de mire de l’exécutif, chargé de réduire les dépenses publiques, la suppression totale des aides n’est pas à l’ordre du jour, même si les mesures sont souvent listées et débattues lors des changements de ministres.

Olivier c’est un peu le « Monsieur technique » de la rédaction. Tous les objets roulants (les non roulants aussi !) n’ont aucun secret pour lui. Quand il s’agit d’expliquer pourquoi un contrat ou une garantie convient le mieux à tel ou tel véhicule, c’est à lui qu’on fait appel. Il est aussi une référence de la protection de votre habitation.

Suivez-nous