Le chiffre à retenir : 34 milliards d’euros

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Après les inondations survenues à l’automne dernier dans le sud de la France et celles que les régions Centre et Ile de France vivent actuellement, la France semble de plus en plus menacée. C’est en tout cas ce que confirme une étude prévisionnelle sur les risques climatiques publiée par la Fédération Française des Sociétés d’Assurances (FFSA). Cette dernière prévoit notamment une accentuation du risque inondation et des indemnisations à accorder.

Avant de faire une projection sur les 25 prochaines années, l’étude s’appuie sur les chiffres des 25 dernières années, période sur laquelle on dénombre 1 463 000 sinistres dus aux inondations (hors submersion marine) pour un total de 16,6 milliards d’euros d’inséminations (1,5 milliard en 2015).
D’ici 2040, le montant des indemnisations versées devrait exploser de 104 % pour atteindre 34 milliards d’euros. L’étude explique cette hausse en mettant moins en cause les changements climatiques que la pression immobilière qui conduit à une concentration toujours plus forte des constructions et à la transformation de zones inondables en terrains constructibles.

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.

Suivez-nous