Locataires trop bruyants : une nouvelle solution est disponible pour les propriétaires

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

De plus en plus de propriétaires se plaignent des nuisances causées par les passages de touristes, notamment depuis le succès croissant d’Airbnb dans les villes principales d’Europe. Un constat relaté par le président de l’association française Padhocmi, M. Didier Hassan.
En France, les nuisances sonores causant un trouble anormal de voisinage sont réprimées par la loi et passibles d’une amende pénale. Les verbalisations nocturnes (et diurnes) sont sujettes à des contraventions depuis 2012, pouvant aller de 45 à 180 euros.
En revanche, selon l’article 1725 du Code civil, le bailleur n’est pas responsable du comportement bruyant des voisins du locataire.

L’appareil développé par la start-up espagnole se fixe au mur et s’alimente par une prise de courant traditionnelle. Il est doté d’un capteur de bruit et se charge d’envoyer une alerte au propriétaire en cas de dépassement de volume effectif. Du constat de Dominic Bahmani Fard, responsable du développement international, une solution doit être en effet trouvée pour faire face à la multiplication des problèmes avec la police.
Au prix de 149 euros et d’un abonnement mensuel de 9,99 euros, l’invention suscite l’intérêt de milliers de propriétaires étrangers, notamment anglais, tchèques, français et polonais. Mais le public cible de la société reste essentiellement les agences de locations saisonnières, qui représentent actuellement environ 96 % des commandes.

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.

Suivez-nous