Top départ pour la crise de l’immobilier

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

La crise immobilière est ressentie depuis plusieurs mois par les professionnels de l’immobilier comme imminente. Le professeur d’économie Michel Mouillard va plus loin, et affirme que le marché est déjà complétement bloqué. Il l’explique par la disparition totale de la demande, les potentiels acheteurs étant paralysés par l’instabilité financière et économique du pays.

« Franchement, je ne vois pas comment en sortir »

Les prévisions du professeur Mouillard ne sont pas au beau fixe et annonce plutôt la tempête pour les deux prochaines années. Avec un recul de 30 % des crédits entre 2011 et 2012, et une exigence d’apport de 27 % au lieu de 23 % actuellement émise par les autorités bancaires, le pouvoir d’achat a sensiblement diminué, malgré une légère inflexion des prix à la baisse . De plus, pour le professeur, la baisse des prix ne relancera pas forcément le marché. Il estime en effet que les vendeurs attendront une remontée des prix avant de vendre. La crise immobilière a donc officiellement commencé.

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.

Suivez-nous