Deux-roues : attention au renforcement des contrôles cet été

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

L’été pointe le bout de son nez, avec lui de nombreux motards se préparent à profiter des beaux jours. Attention toutefois, suite aux mauvais chiffres de la sécurité routière mettant en cause les deux-roues ces dernières années, le gouvernement a pris un certain nombre de mesures.

À partir du 1er juillet, tous les automobilistes, nouveaux propriétaires des deux-roues motorisés de 50 à 125 cm3, devront ainsi justifier d’une formation de 7 heures avant de prendre la route.

Cette mesure est la première d’un ensemble de nouvelles applications qui entreront en vigueur d’ici 2012.

Deux-roues débridés et contrôle technique obligatoire

La mesure phare reste l’apparition du contrôle technique obligatoire pour les deux-roues de moins de 125 cm3. En 2009, les conducteurs de deux-roues motorisés représentaient en effet 28 % des morts sur les routes françaises.

Le gouvernement s’apprête également à faire la guerre aux cyclomoteurs débridés. Selon des études, 50 à 80 % des deux-roues motorisés sont débridés. Un chiffre édifiant lorsque l’on rappelle qu’un scooter sur deux impliqué dans un accident grave est débridé.

Pour enrayer la tendance, à partir de 2011 tout conducteur de deux-roues devra se plier à un contrôle technique un an après sa mise en circulation, ceci afin de vérifier que son véhicule n’est pas débridé. Dans le cas contraire, le contrevenant recevra une amende de 135 euros.

D’ici à 2012, le gouvernement espère passer sous la barre des 3000 personnes tuées sur les routes (toutes catégories de véhicules comprises). Rappelons que la baisse du nombre d’accidents contribue à faire stagner, voire à faire baisser les primes d’assurance moto.

 

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.

Suivez-nous