C’est fait, la résiliation annuelle de l’assurance de prêt est possible !

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

La nouvelle réforme tout juste validée a connu quelques épisodes houleux. D’abord votée dans le cadre de la loi Sapin II, le Conseil constitutionnel l’a ensuite renvoyée, sans en contester le contenu mais pour des problèmes de procédures.
Désormais c’est officiel et définitif : les détenteurs de prêts immobiliers pourront à présent changer d’assureur et ainsi économiser parfois jusqu’à 20 000 € (suivant la durée du prêt et le montant emprunté) par rapport à l’assurance de la banque.

Jusqu’à présent, il n’était possible de changer d’assurance emprunteur que dans un unique cas : au cours de la première année d’assurance (loi Hamon), et uniquement pour un contrat d’assurance proposant les garanties identiques à celles imposées par la banque. Des contraintes qui ont bien découragé les emprunteurs.

Très coûteuse, l’assurance emprunteur imposée de prime abord par la banque pèse jusqu’à 30 % du coût de l’emprunt. Une charge lourde qui sera désormais réduite grâce à la possibilité de faire jouer la concurrence pour réaliser de belles économies.
En effet, pour les emprunteurs, il est très avantageux de demander de comparer les offres, ce qui leur est désormais possible à chaque date anniversaire du prêt immobilier. Une nouvelle victoire pour le droit des consommateurs.

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.

Suivez-nous