img

Assurance prêt

Assurance de prêt : la garantie chômage est-elle utile en temps de crise ?

En juillet, environ 2,4 millions de salariés du privé étaient au chômage partiel. De nombreux Français font ainsi face à une baisse de leurs revenus. Les propriétaires de biens immobiliers doivent continuer à rembourser leur crédit, ce qui peut rapidement devenir problématique. Si les banques acceptent l’allègement ou le report d’échéances de prêt, l’assurance emprunteur n’est quant à elle pas modulable. Alors, la garantie chômage (ou garantie perte d’emploi) peut-elle s’avérer utile en temps de crise ?

Mise au point avec Aurélie Kandin, conseillère chez Logic-Crédit, cabinet de courtage en assurance emprunteur.

La garantie chômage est-elle incluse dans tous les contrats d’assurance de prêt ?

Lorsque vous contractez un crédit immobilier, la banque exige que vous souscriviez une assurance emprunteur afin de sécuriser le remboursement du prêt, si vous n’êtes plus en mesure d’honorer vos mensualités.

L’assurance chômage ou perte d’emploi est facultative. Elle doit prendre le relais si vous faites face à une période de chômage. Mais cette garantie a un coût élevé, estimé entre 0,10 et 0,60% du capital emprunté.

chiffres-garantie-chomage-assurance-de-pret-hyperassur

Le coût de l’assurance peut facilement doubler ou tripler si l’on souscrit la garantie perte d’emploi. Prenons l’exemple d’une femme de 28 ans, salariée, qui souhaite emprunter 200 000€ sur 20 ans. Sans la garantie perte d’emploi, ses mensualités pour l’assurance emprunteur s’élèvent à 15€. Avec la garantie, elles sont de 56€. Si le coût de cette garantie est resté stable au fil des années, elle n’en demeure pas moins très chère” explique Aurélie Kandin, conseillère chez Logic-Credit.

Cette option est souvent considérée comme peu rentable par rapport aux bénéfices apportés.

Si vous obtenez un crédit immobilier à 30 ans et que vous perdez votre emploi, il y a de fortes chances pour que vous retrouviez un travail dans les mois qui suivent, avant même que le délai de franchise ne soit révolu. Souvent, les personnes qui s’intéressent à cette garantie approchent de la cinquantaine et souhaitent se rassurer en cas de perte d’emploi, car retrouver du travail à cet âge-là peut être plus long et compliqué”, ajoute Aurélie Kandin.

Dans quels cas puis-je bénéficier de la garantie perte d’emploi ?

Avec l’impact retentissant qu’a eu la pandémie sur le monde du travail et l’économie, il est légitime de se demander si cette garantie peut être actionnée en cas de chômage partiel. La réponse est non, car la baisse de revenus temporaire n’est pas prise en compte.

La garantie chômage de l’assurance de prêt n’est mise en jeu que dans certaines situations, strictement définies en amont par votre assureur.

Les exclusions représentent un tiers du cadre d’application

Aurélie Kandin

Ainsi, en tant que salarié, cette protection ne s’applique que si vous subissez une perte d’emploi involontaire, c’est-à-dire un licenciement individuel ou collectif, ouvrant droit à des allocations de chômage de la part de Pôle Emploi. Vous ne pouvez donc pas recevoir d’indemnités en cas de :

  • chômage partiel
  • fin de CDD
  • retraite ou préretraite
  • licenciement pour faute
  • licenciement par une personne avec laquelle vous avez un lien de parenté
  • démission
  • rupture conventionnelle

Et dans le cas où vous êtes éligible à l’activation de votre garantie perte d’emploi, il faut compter plusieurs mois avant que votre assureur ne prenne en charge vos échéances de crédit. En effet, votre contrat inclut un délai de carence et un délai de franchise, durant lequel les garanties ne peuvent s’appliquer.


Pour en savoir plus sur la garantie perte d’emploi, consultez notre page dédiée.


Quant à l’indemnisation, elle est le plus souvent partielle, plafonnée et limitée dans le temps… Conclusion : nous vous déconseillons de souscrire une garantie chômage en assurance de prêt.

Si vous êtes emprunteur et atteint de la Covid 19, vous êtes couvert comme pour toute autre maladie.

Comment puis-je alléger mon budget immobilier ? 

Le logement est le premier poste budgétaire des Français mais plusieurs recours existent pour l’alléger.

  • Consulter sa banque pour baisser ou reporter ses échéances de crédit

Si vous êtes au chômage partiel, vous pouvez demander un aménagement de votre remboursement de crédit immobilier. Selon votre situation, vos mensualités peuvent être :

  • suspendues totalement,
  • reportées partiellement
  • ou allégées

Une solution rapide à mettre en place et la banque accepte, le plus souvent, de moduler vos échéances de prêt sans frais supplémentaires. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à prendre conseil auprès de votre banquier.

Attention : vous devrez continuer à payer les mensualités de votre assurance emprunteur.

  • Changer d’assurance de prêt

L’emprunteur peut changer d’assureur à condition que les garanties incluses dans le nouveau contrat d’assurance soient équivalentes ou supérieures à celles proposées par l’assureur actuel.

La garantie chômage de l'assurance de prêt n'est pas rentable. Pour alléger vos mensualités, changez votre assurance de prêt.

Nos clients pensent rarement à renégocier leur contrat d’assurance de prêt. En tant que courtier, nous avons un véritable rôle de conseil à jouer car les contrats manquent encore de lisibilité. Ces derniers mois, les assureurs ont fait des efforts pour alléger au maximum les formalités médicales pour permettre aux emprunteurs de faire plus facilement jouer la délégation d’assurance.” rappelle Aurélie Kandin.

Faire jouer la concurrence permet d’une part de négocier les tarifs et d’autre part d’opter pour une assurance adaptée à votre profil et à vos besoins. Les économies réalisées peuvent alors s’élever à plusieurs milliers d’euros.

Nos engagements