Quotité d’assurance de prêt immobilier : à quoi ça sert ?

Quotité assurance de prêt

Lorsque l’on souscrit une assurance emprunteur, il est possible de définir à l’avance la part du capital que l’on souhaite assurer… Et cette part peut varier de 1% à 100% : on l’appelle plus communément la quotité.

Calculer ma quotité


Si l’emprunteur est célibataire, l’établissement de crédit veut être sûr que l’ensemble du prêt sera remboursé.
Il impose donc généralement une quotité de 100%. En revanche si l’emprunteur est en couple, il y a plusieurs possibilités, avec toutefois un minimum toujours fixé à 100%.

Comment répartir la quotité d’assurance ?

La répartition dépend du profil de chaque emprunteur :

  • Les revenus individuels
  • La capacité de remboursement
  • La situation professionnelle
  • L’état de santé général

Si les co-emprunteurs ont à peu près la même situation, la quotité peut être fixée à 50/50. En revanche si l’un des deux gagne significativement plus que l’autre, il faudra majorer sa quotité. En cas de décès, l’assurance prendra le relais de sa part de remboursement sans remettre en cause la situation financière de l’autre.

  • La répartition de départ peut être modifiée si la situation des emprunteurs change, à condition que le minimum reste fixé à 100% et que l’établissement de crédit donne son accord.

Répartir ma quotité

Peut-on aller au-delà de 100% ?

La quotité assurée ne peut jamais être supérieure à 100% du montant du prêt par assuré. Avec plusieurs co-emprunteurs et une répartition fixée à 100% pour l’un et pour l’autre, le pourcentage passe de fait à 200%.

Dans cette hypothèse, le montant de la cotisation est plus cher, mais si l’un des co-emprunteurs meurt durant la phase de remboursement, l’assurance prend à sa charge l’intégralité du prêt. Et l’autre ne rembourse pas non plus sa propre part.

L’impact sur la prime d’assurance de prêt

La quotité peut varier de 1% à 100% par emprunteur.
Bien-sûr cela impacte le coût du contrat d’assurance.

Calculer ma quotité

Suivez-nous