3 conseils pour changer d’assurance de prêt en 2018

Publié par , le . Temps de lecture : 3 minutes.

Nous vous l’annoncions en Novembre dernier, l’assurance de prêt a changé depuis Janvier 2018. En effet, depuis janvier, les emprunteurs ont le droit de résilier chaque année leur contrat d’assurance emprunteur. Cette nouvelle liberté est grandement facilitée par les comparateurs en ligne. Voici 3 conseils pour changer d’assurance de prêt en 2018 !


Qui est concerné par l’amendement Bourquin ?

Vous avez souscrit un crédit pour financer un achat immobilier ? Ce crédit était assorti d’une assurance emprunteur, que vous avez peut-être souscrite auprès de votre banque, sans trop vous en préoccuper.
Si plus d’un an s’est écoulé depuis cette date, vous avez désormais le droit de changer d’assurance de prêt immobilier.

 

  1. Connaître la date d’échéance annuelle de son contrat
  2. Suite à la décision du conseil constitutionnel le 12 Janvier dernier, la loi permet aujourd’hui de changer d’assurance emprunteur lors de chaque échéance annuelle, c’est à dire à la date d’anniversaire du contrat. Ce droit de résilier l’assurance tous les ans, autant de fois qu’on le souhaite pendant toute la durée du crédit, est en principe noté dans le contrat.
    Cependant, avant de demander officiellement la résiliation de votre contrat d’assurance emprunteur, vous devez respecter un délai de préavis de 2 mois. Il faut donc anticiper.

  3. Trouver un meilleur contrat d’assurance emprunteur
  4. Anticiper, c’est commencer par chercher une autre assurance de prêt, dont les garanties seront au moins équivalentes au contrat précédent. C’est une obligation légale dont vous ne pouvez pas vous affranchir. Rappelons que les garanties exigées par la banque sont inscrites sur la fiche standardisée d’information. C’est sur cette base que vous devez chercher un meilleur contrat.
    Heureusement les comparateurs en ligne permettent de gagner du temps. Entrez vos critères :

    • nature du bien,
    • montant du crédit,
    • taux d’intérêts,
    • durée, niveau de revenus,
    • âge, état de santé.

     

    Puis en 1 clic, demandez un devis, en temps réel, vous recevez plusieurs offres correspondant à vos besoins.

  5. Présenter la nouvelle assurance à la banque
  6. Vous avez trouvé le contrat adéquat, il s’agit maintenant de le souscrire. Car c’est n’est pas un devis qu’il faut présenter à la banque, mais bien un contrat d’assurance emprunteur. A compter de sa réception, celle-ci dispose de 10 jours ouvrés pour donner sa réponse écrite. Ensuite il y a 2 possibilités :

    • Elle accepte : le précédent contrat est résilié à sa date anniversaire et il est remplacé par le nouveau
    • Elle refuse : au motif que vos critères d’équivalence de garanties ne sont pas remplis. Si c’est vraiment le cas, il faut s’y plier. Le nouveau contrat d’assurance doit être annulé́ sans frais et les cotisations remboursées.

Que faire si la banque refuse la délégation d’assurance ?

Une banque qui refuse la délégation d’assurance doit le justifier en détail. Pour savoir si son refus est légitime, tournez-vous vers l’assureur que vous avez choisi, il saura vous conseiller.
Rappelons que si la banque a des droits, elle a aussi des obligations. Ainsi, elle n’a pas le droit de modifier les conditions de votre crédit pour compenser la perte financière représentée pas la délégation d’assurance de votre emprunt.

 

Olivier c’est un peu le « Monsieur technique » de la rédaction. Tous les objets roulants (les non roulants aussi !) n’ont aucun secret pour lui. Quand il s’agit d’expliquer pourquoi un contrat ou une garantie convient le mieux à tel ou tel véhicule, c’est à lui qu’on fait appel. Il est aussi une référence de la protection de votre habitation.

Suivez-nous