Coût de l’assurance emprunteur

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Plusieurs critères sont à prendre en considération pour fixer la prime d’assurance prêt immobilier. L’état de santé de l’emprunteur, le taux d’intérêt du prêt, la durée du prêt, la quotité assurée, la catégorie socio-professionnelle de l’emprunteur, et les différents éléments porteurs de risques supplémentaires (fumeur/non fumeur, profession dangereuse…). C’est pourquoi une assurance de crédit immobilier est plus chère pour un travailleur manuel fumeur qu’un employé de bureau non fumeur en bonne santé.

L’assurance emprunteur peut coûter du simple au double

Son prix peut être relativement élevé par exemple pour une personne âgée de plus de 50 ans, travaillant en manutention, fumeur, ayant quelques antécédents médicaux et empruntant une somme relativement faible à sa banque sur une longue durée.
Au contraire, son prix peut être relativement faible pour une personne de moins de 40 ans, non-fumeur, en très bonne santé, travaillant en tant que cadre dans un bureau sans trop de déplacements, et empruntant une plus grande somme sur une courte durée.

L’assurance emprunteur représente une grande part du coût d’un crédit

Quoi qu’il en soit, l’assurance emprunteur peut représenter jusqu’à 30% du coût total d’un crédit immobilier. Fort heureusement, depuis la loi Lagarde, il est possible de choisir une assurance autre que celle proposée par la banque. Grâce à cette délégation d’assurance, il est possible d’économiser pas loin de 50% sur l’assurance prêt immobilier grâce à un comparateur, et donc sur l’ensemble d’un crédit immobilier.

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.

Suivez-nous