Naufrage du Costa Concordia : quid de l’indemnisation des passagers ?

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Un naufrage qui risque de coûter cher à la compagnie Concordia, celle-ci ayant déclaré qu’elle ne se contenterait pas de rembourser les billets mais irait au-delà, tout du moins concernant les 462 Français présents à bord du paquebot lors du naufrage. Le seul moyen pour l’agence de croisière Costa Croisière d’être exonéré de responsabilité serait de prouver que la situation relève d’un cas de force majeure. Or les éléments mettant en cause le capitaine s’accumulent, avec en perspective les victimes se rassemblant pour porter l’affaire devant les tribunaux pour obtenir des « dommages et intérêts ».

Quelles réparations et quel montant ?

L’évaluation des préjudices va être aussi complexe que la liste des préjudices est longue. Préjudice physique en cas de blessures, pertes de biens matériels, rapatriement… des préjudices tellement variés qu’ils entraineront des remboursements au cas par cas. Costa Croisière tentera bien sûr de faire jouer ses assurances, son paquebot étant couvert avec une franchise d’une hauteur de 30 millions de dollars. Elle aura aussi à payer une franchise de 10 millions de dollars pour les dégâts corporels subis par les passagers. Mais ce n’est rien à côté du milliard que devront rembourser les assurances selon le journal « La Tribune ».

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.

Suivez-nous