50% de médicaments seraient inutiles

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Un réquisitoire appuyé par Roselyne Bachelot

La trop grande consommation de médicaments est un fait avéré
d’après l’ancienne ministre de la santé Roselyne Bachelot. Elle ajoute même que
les tests d’efficacité méritent d’être revisités, une manière d’avouer à
demi-mot que la corruption règne dans ce milieu. Une corruption dénoncée
explicitement par le professeur, qui permettrait à l’industrie pharmaceutique
d’engranger +20% de bénéfices chaque année. Le professeur ajoute que le
meilleur moyen de mettre un terme au déficit de lAssurance Maladie et de
remédier au manque d’argent dont souffre le secteur hospitalier serait
d’arrêter le remboursement de ces médicaments inutiles, inefficaces et dangereux.

Laurence est une journaliste expérimentée, particulièrement pointue dans tous les sujets de consommation et de droit pratique. Elle est notamment l’auteure de titres de référence L’Assurance pour les Nuls, Créer sa boîte pour les Nuls, Préparer sa retraite pour les Nuls (Editions First).

Suivez-nous